1 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : un ferry avec 430 passagers accoste à Sète malgré des suspicions de cas positifs

Le navire en provenance de Nador, au Maroc, devait accoster samedi 10 octobre dans l'Hérault, mais a dû rester au large pendant 24 heures à cause du risque sanitaire.

Un ferry de la compagnie GNV, le 4 août 2020 en Italie
Un ferry de la compagnie GNV, le 4 août 2020 en Italie Crédit : DARIO PIGNATELLI / AFP
louis
Louis Chahuneau Journaliste

Soulagement pour les quelque 430 passagers du ferry de la compagnie maritime GNV (Grandi Navi Veloci), bloqués en mer depuis samedi 10 octobre. Le bateau en provenance de Nador, au Maroc, a finalement été autorisé à accoster à Sète, dans l'Hérault, après d'interminables négociations entre les gouvernements français et marocain.

Le bateau devait initialement arriver samedi après-midi. Mais l'équipage avait été prié de trouver un autre point de chute après avoir appris la présence de passagers contaminés, 5 membres du personnel navigant selon la compagnie GNV. Il a un temps été question qu'il accoste à Gênes, dans le Nord de l'Italie, mais selon une source à la préfecture de l'Hérault, le préfet qui avait refusé d’accueillir le navire samedi soir, a finalement donné son accord. Il doit accoster ce dimanche après-midi et "présenter le protocole sanitaire réalisé".

On ne peut pas les laisser débarquer sans assurances précises

La préfecture de l'Hérault au journal Midi Libre
Partager la citation

"Nous avons appris précédemment qu'il y a eu du personnel positif au covid. Nous voulons savoir s'il y a eu recherche des cas-contacts, s'il y a du personnel malade ou pas. GNV doit présenter un protocole précis. On ne peut pas les laisser débarquer sans assurances précises", avait déclaré la préfecture au journal local Midi Libre.

D'autant plus que le bateau est censé repartir ce dimanche au Maroc à 20h en embarquant de nouveaux passagers à Sète. Samedi, des familles ont déjà eu plusieurs mauvaises surprises en apprenant en l'espace de quelques heures l'annulation, puis le report potentiel de leur trajet par SMS, comme le raconte Midi Libre. Finalement, la liaison avec le Maroc va bien se faire, avec un jour de retard. De son côté, la compagnie maritime italienne GNV n'a pas encore communiqué sur la situation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Hérault Bateau
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants