2 min de lecture Coronavirus

Covid-19 : "Nous avons un temps d'avance sur l'épidémie", dit le directeur du CHU de Bordeaux

INVITÉ RTL - La Nouvelle-Aquitaine est pour l'heure la région la moins touchée par l'épidémie. Yann Bubien, directeur général du CHU de Bordeaux l'affirme, ils ont tout mis en oeuvre pour pouvoir "accueillir beaucoup de patients si c'était nécessaire".

Yves Calvi 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Covid-19 : "Nous avons un temps d'avance sur l'épidémie", déclare le directeur du CHU de Bordeaux Crédit Image : GEORGES GOBET / AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Marie Gingault

La Nouvelle-Aquitaine, qui est pour l'heure une zone relativement peu touchée par le coronavirus, a reçu des patients malades de la région Grand-Est afin de désengorger les hôpitaux. Yann Bubien, directeur général du CHU de Bordeaux, tient à rassurer les habitants de la Nouvelle-Aquitaine, la région est prête à affronter le Covid-19.

"Nous avons reçu trois fois des patients du Grand-Est au CHU de Bordeaux. Il y a une semaine on a reçu six patients de Mulhouse par avion militaire. Il y a trois jours nous avons reçu trois patients toujours par l'avion militaire, de Mulhouse également, et hier on a reçu un patient de Nancy par le TGV médicalisé. Il y avait 25 patients dans le TGV qui est arrivé à Bordeaux, mais après l'ensemble des patient a été transféré sur plusieurs établissements de Nouvelle-Aquitaine, nous en avons eu un". 

"Les patients qui sont transférés de cette manière (par avion militaire ou par TGV médicalisé) sont des patients stabilisés (...) Donc ils sont arrivés dans de bonnes conditions au CHU de Bordeaux. Aujourd'hui les dix patients vont bien, donc c'est plutôt encourageant", déclare Yann Bubien avant d'ajouter : "Les dix patients nous les avons reçus en réanimation. Ils viennent de la réanimation d'un hôpital, et ils sont transférés chez nous à Bordeaux dans le même service. Pour l'instant les dix patients du Grand-Est dont je vous parle, sont toujours en réanimation", déclare le directeur du CHU bordelais. 

Pouvoir accueillir beaucoup de patients si c'est nécessaire

Yann Bubien
Partager la citation

Afin de rassurer les habitants de la région, Yann Bubien tient à souligner que "les capacités d'accueil au CHU de Bordeaux sont relativement importantes pour l'instant puisque la Nouvelle-Aquitaine est la région qui a été le moins touchée aujourd'hui, nous avons un temps d'avance puisqu'il y a un un temps de retard dans l'épidémie".

À lire aussi
Un militaire australien chargé de faire un test de dépistage à une habitante de la banlieue de Melbourne, le 2 juillet. épidémie
Coronavirus dans le monde : ces endroits où les autorités reconfinent

"Nous sommes organisés depuis trois semaines, nous avons déprogrammé depuis trois semaines tout ce qui n'est pas urgent au CHU, du coup nous avons beaucoup de lits disponibles en hospitalisation complète. On a multiplié le nombre de lits de réanimation, et on a libéré nombre de lits d'hospitalisation de manière à pouvoir accueillir beaucoup de patients si c'était nécessaire", souligne le directeur de l'hôpital.

"L'épidémie est en train d'arriver, la différence avec d'autres régions, notamment le Grand-Est c'est qu'elle n'est pas arrivée brutalement, elle arrive tous les jours, tous les jours on est en augmentation. Ce matin à date, on à 103 personnes qui sont hospitalisées pour Covid-19 dont 48 qui sont en réanimation". "La différence avec d'autres régions c'est qu'on a pu se préparer et que c'est une augmentation progressive chaque jour. Pour l'instant nous pouvons nous préparer et accueillir les patients qui le nécessitent."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants