1 min de lecture Attentat

Corse : un attentat à Bonifacio malgré le dépôt des armes du FLNC

Il s'agit de la première action violente depuis la démilitarisation du FLNC de mercredi : un attentat a visé la résidence secondaire d'un continental à Bonifacio dans la nuit de samedi à dimanche.

Un gendarme devant une résidence secondaire de Corse-du-Sud après l'attaque de membres se revendiquant du FLNC, en octobre 2007 (image d'illustration).
Un gendarme devant une résidence secondaire de Corse-du-Sud après l'attaque de membres se revendiquant du FLNC, en octobre 2007 (image d'illustration). Crédit : STEPHAN AGOSTINI / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un attentat a légèrement endommagé dans la nuit de samedi à dimanche à Bonifacio une résidence secondaire appartenant à un continental, soit la première action violente depuis le dépôt des armes décrété mercredi par le FNLC.

La résidence "visée par un attentat" était en rénovation et "les dégâts sont mineurs selon les premiers éléments" de l'enquête. Ils "concernent seulement l'intérieur de la maison" a précisé une source proche de l'enquête.

Peu après 11h30, ce sont des ouvriers qui ont découvert diverses dégradations sur le chantier de cette villa située en bordure du littoral. Les voisins ont confirmé avoir entendu des déflagrations dans la nuit entre minuit et une heure.

Depuis la démilitarisation du FLNC mercredi, c'est le premier attentat dans l'île. Ce dimanche en milieu d'après-midi, il n'avait toujours pas été revendiqué.

À lire aussi
La voiture des personnes tuées dimanche au Niger Niger
Français tués au Niger : "On n'envoie pas des gens au casse-pipe", assure le directeur d'Acted

Les techniciens en identification criminelle de la gendarmerie et les démineurs se sont rendus en hélicoptère sur les lieux pour procéder rapidement à un premier relevé d'indices.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat Corse Maison
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants