1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Corse : que changerait l'autonomie pour l'île ?
2 min de lecture

Corse : que changerait l'autonomie pour l'île ?

ÉCLAIRAGE - La Corse est plus proche que jamais de son autonomie après les propos récents de Gérald Darmanin. Si elle était proclamée, l'État français pourrait tout de même conserver certains pouvoirs.

Illustration de la Corse
Illustration de la Corse
Crédit : Patrick Isson / RTL
Nicolas Barreiro

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, est en visite ce mercredi 16 avril et jeudi en Corse. Sur place, il doit se confronter aux violences qui secouent l'île depuis l'agression d'Yvan Colonna et à l'autonomie de la région, qu'il a abordée chez nos confrères de Corse matin.

"Nous sommes prêts à aller jusqu'à l'autonomie", a déclaré le ministre au quotidien régional. Toutefois, cette autonomie ne peut pas être proclamée du jour au lendemain, elle pourrait aboutir "dans les mois ou les années qui viennent", précise Gérald Darmanin. "Un long chemin reste à parcourir", explique Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse, invité sur RTL.

"L'autonomie de plein droit et d'exercice n'est pas l'indépendance. Cela veut dire qu'il y a une répartition des compétences avec des compétences régaliennes, par exemple la police, la justice et l'armée qui restent du domaine exclusif de l'État et un certain nombre de compétences spécifiques dévolues à la collectivité de Corse, dans le cadre de ses compétences. Elle a vocation à exercer un pouvoir normatif, de nature législative, sous le contrôle par exemple du juge constitutionnel", explique Gilles Simeoni. 

Quelle autonomie pour la Corse ?

Avant de proclamer son indépendance, l'île doit d'abord fixer son cap et définir quel statut elle souhaite adopter. Interrogé par l'AFP, Gilles Simeoni prend l'exemple de l'archipel portugais des Açores. "Le statut très abouti d'autonomie des Açores (est) un exemple qui pourrait très utilement nous inspirer", a-t-il déclaré.

À lire aussi

Ce statut comporte "une reconnaissance" de ce peuple dans la Constitution portugaise ainsi que des "compétences régaliennes à l'État portugais", des compétences partagées et des "compétences exclusives du gouvernement des Açores dans les domaines principaux de la vie quotidienne", a-t-il détaillé.

La Corse suivrait ainsi, en partie, l'exemple de la Polynésie Française. Les autorités locales y sont entièrement compétentes en matière économique et sociale, d'enseignement scolaire, de santé, d'équipement et d'environnement. L'État français, lui, se concentre sur ses missions régaliennes et ses compétences font l'objet d'une liste limitative: sécurité et ordre public, organisation des secours, justice, politique étrangère et défense.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.