1 min de lecture Narbonne

Coronavirus : une gérante de salle de sport criblée de dettes vit dans les vestiaires

TEMOIGNAGE - Cyrille Tirard a décidé de vivre dans sa salle de sport en espérant que la situation se régularise. Mais après deux mois, elle ne pourra plus tenir longtemps.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : une gérante de salle de sport criblée de dettes vit dans les vestiaires Crédit Image : Andrew H. Walker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : Patrick Isson | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrick Isson et Ryad Ouslimani

C'est un cri de détresse qu'envoie Cyrille Tirard, ancienne vice-championne d'Europe de judo qui gère une salle de sport à Narbonne. Avec la crise sanitaire et les confinements, elle croule sous les dettes au point de vivre, à 50 ans, dans les vestiaires de sa salle avec son fils de 16 ans. En effet, elle ne pouvait plus payer le loyer de son appartement. 

"Ce choix de dormir dans la salle, dans mon esprit, n'était que très provisoire", confie-t-elle à RTL. Mais cela fait désormais deux mois et demi que le provisoire dure. Elle aurait pu abandonner la salle mais a décidé de se battre. "J'ai ouvert cette salle à la suite du décès de mon fils qui était professeur de musculation, à l'armée. Cette salle porte son nom", explique Cyrille Tirard.

Le premier anniversaire de la salle, qui "aurait dû être une journée de fête" est gâchée par une situation dramatique. "Sans aide, je ferme à la fin du mois", confie-t-elle. Une cagnotte "Entrepreneur Fitness en détresse" a été ouverte sur la plateforme leetchi

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Narbonne Coronavirus France Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants