2 min de lecture Baccalauréat

Nouveau bac : Blanquer assouplit le calendrier pour la 2e session du contrôle continu

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé de nouveaux ajustements pour les prochaines épreuves du contrôle continu du nouveau bac. Le calendrier de la 2e session a, entre autre, été élargi.

Jean-Michel Blanquer, le 27 août 2019
Jean-Michel Blanquer, le 27 août 2019 Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marie Gingault et AFP

Alors que la réforme du bac a engendré oppositions et blocages d'établissements, Jean-Michel Blanquer le ministre de l'Éducation, a annoncé ce jeudi 12 mars via un communiqué, de nouveaux ajustements pour les E3C.

Lancées le 21 janvier, les E3C (épreuves communes de contrôle continu) n'ont pas fait l'unanimité. Ces épreuves réparties en trois sessions sur les années de Première et de Terminale, comptent pour 30% de la note finale. La tenue des épreuves a été fortement perturbée dans de nombreux lycées, notamment à Paris. Certains établissements qui avaient déjà reporté les épreuves, n'avaient pas réussi à les faire se dérouler correctement lors d'une seconde tentative.

Avec les difficultés rencontrées avec la mise en place de cette réforme, Jean-Michel Blanquer a reconnu que "des ajustements et des assouplissements sont apparus nécessaire". 

Le calendrier est assoupli

Parmi les modifications apportées, un calendrier plus souple notamment, afin d'assurer aux élèves une "durée d'apprentissage suffisante" entre les deux séries d'épreuves. Comme l'indique le ministre de l'Éducation dans son communiqué, "les épreuves pourront se dérouler, au choix des établissements, à partir du 20 avril, comme initialement annoncé et jusqu'au mois de juin", au lieu de la fin mai. 

À lire aussi
Des lycéens consultant leurs résultats au baccalauréat (illustration) baccalauréat
Bac 2020 : est-il possible de contester sa note ?

Cette assouplissement du calendrier garantira aux élèves "un accès à leurs copies et à leurs notes avant la mi-juillet". Les établissements auront ainsi plus de souplesse pour organiser la tenue des épreuves.

La banque nationale de sujets ouverte à tous les professeurs

Afin de "faciliter le travail commun", la banque nationale de sujets (BNS) sera ouverte, dans un premier temps à tous les professeurs, avant de l'être au grand public. En effet à partir du mois d'avril "la BNS sera accessible au grand public dès lors qu'un nombre suffisant de sujets par discipline est atteint" peut-on lire dans le communiqué.

Les élèves et leurs familles pourront ainsi prendre connaissance des sujets. Cette nouveauté permettra d'un peu plus s'ancrer dans l'objectif de cette réforme, qui est de "valoriser le travail régulier et les projets des élèves".

Dans son communiqué Jean-Michel Blanquer signale que "les difficultés rencontrées, d'ordre technique, et liées à la première mise en service, seront levées". Le ministre de l'Éducation a ajouté la mise en place de "modalités de fonctionnement plus simples et plus en adéquation avec des épreuves qui relèvent du contrôle continu et doivent à ce titre s'articuler avec la vie de l'établissement". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Jean-Michel Blanquer Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants