1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : quand le confinement engendre un boom du jardinage

"Les jeunes s'intéressent beaucoup plus au jardin", constate Denis, responsable d'une pépinière en Indre-et-Loire. "Ça permet de s'échapper quelque part", explique-t-il.

Stephane Carpentier RTL Evenement Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Coronavirus : quand le confinement engendre un boom du jardinage Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Christian Panvert édité par Marie Gingault

Ce matin on s'intéresse à un phénomène que l'on observe depuis le premier confinement il y a maintenant un an : le boom du jardinage. Les Français adorent ça, et de nombreuses familles s'y sont mises en cette période tourmentée. 

En effet, durant le confinement, les Français ont retrouvé, ou découvert, le plaisir de jardiner et cela continue. "Il y a moins de sorties extérieures, donc du coup on se concentre plus sur les choses très proches de nous, notamment la famille et le jardin, les choses les plus simples finalement", explique Sandrine qui fait ses courses à la pépinière. "On a envie de fleurs, de soleil, de respirer", résume-t-elle. 

Denis, le responsable de cette pépinière VillaVerde située à Déols, près de Châteauroux, dans l'Indre-et-Loire, découvre chaque jour une nouvelle clientèle : "Les jeunes s'intéressent beaucoup plus au jardin (...) ça permet de s'échapper quelque part", relève-t-il. De son côté,  Éric, directeur de la jardinerie Vive le jardin, située à Bléré près de Tours, a constaté un boom considérable de l'activité potagère.

"Certaines personnes ont supprimé un petit carré de pelouse. Il s'est transformé en petit carré de potager pour certains, voir un petit potager", indique-t-il. "Les plantes aromatiques sont particulièrement prisées, tout comme les plants de tomates", précise Éric selon qui le jardinage a été "la bouffée d'oxygène" de nombreuses personnes pendant le premier confinement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Confinement Jardin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants