1 min de lecture Confinement

Coronavirus : "On m’a craché au visage", témoigne un cantonnier sur RTL

TÉMOIGNAGE - Yann, un agent d'entretien, s'est fait agresser, ce vendredi 27 mars, par un riverain qui lui a craché dessus. Ce dernier ne voulait pas s'écarter à un mètre pour laisser le cantonnier vider une poubelle.

>
Coronavirus : "On m'a craché au visage", témoigne un cantonnier sur RTL Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : Pascal Praud | Durée : | Date :
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud édité par Camille Descroix

Chaque jour, des milliers de personnes s'affairent à garder les villes propres, malgré la pandémie de coronavirus qui sévit partout dans le monde. Ces femmes et hommes sont considérés comme des héros, tout comme le personnel soignant. L'un d'eux a témoigné sa colère sur RTL face à l'incivilité de certaines personnes.


"Des héros, je ne pense pas... Ce matin, à Melun, on m'a craché à la figure parce que j'ai ordonné à des gens de se décaler à un mètre pour pouvoir vider une poubelle", a déclaré Yann, agent d'entretien de rue. "La police est arrivée sur place. Et des petits malins", qui attendaient le bus, "se sont amusés à filmer la scène sur leur portable", a-t-il raconté.

Ce dernier s'est indigné face aux comportements parfois grossiers de certains riverains. "Les cantonniers sont ceux qui ramassent avec une pince, passent un coup de balai dans les rues et vident les poubelles que les éboueurs ne font pas. Une poubelle était pleine donc j'ai demandé à ce qu'ils se décalent et l'un d'eux n'a pas apprécié", a précisé Yann. "Je n'ai pas été touché au visage mais ma tenue a été touchée", a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Agression Propreté
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants