1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : on a testé le masque sportif de Salomon
3 min de lecture

Coronavirus : on a testé le masque sportif de Salomon

Le spécialiste des sports d'hiver a lancé fin février un premier masque spécialement conçu pour les activités à l'extérieur. Sa spécificité réside dans la structure rigide située au-dessus de la bouche pour éviter l'effet ventouse durant l'effort.

Coronavirus : faut-il porter le masque dans les salles de sport ? (illustration)
Coronavirus : faut-il porter le masque dans les salles de sport ? (illustration)
Crédit : Salomon
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Jusqu'à présent, les personnes désireuses de pratiquer une activité sportive en respectant les gestes barrières devaient se tourner vers des masques en tissu filtrant et respirant de catégorie 1, dotés d'une capacité de filtration du virus de 90%. Mais ces masques sont peu confortables à l'usage : un effet ventouse désagréable survient durant l'effort lorsque le masque se colle à la bouche.

Afin d'y remédier, des industriels comme Decathlon et Salomon ont commencé à réfléchir à un masque adapté à l'exercice physique dès le premier confinement. Développé avec le concours du ministère des Sports et de l'Union Sport et Cycle et de 70 professionnels du sport et du textile, ce concept devait répondre à des exigences de respirabilité, de maintien, de gestion de l'humidité et de filtration du virus pour permettre au public d'allier une pratique sportive avec le respect des gestes barrières en extérieur comme à l'intérieur.

Les travaux ont abouti mi-février à la publication d'un cahier des charges validé par les autorités pour permettre aux industriels qui le souhaitent de lancer la production du produit à grande échelle. Les premières ventes de modèles issus du référentiel officiel ne sont pas espérées avant la fin du premier trimestre. La ministre des Sports a d'ores et déjà indiqué que ces produits pourraient permettre de sécuriser la reprise de l'activité physique dans les salles de sport lorsque les conditions sanitaires le permettront.

La marque Salomon n'a pas attendu la publication du référentiel pour lancer son propre masque sportif fin février. Le spécialiste des sports d'hiver s'est associé à une PME ardéchoise pour créer deux modèles spécialement conçus pour protéger les sportifs durant leurs sessions à l'extérieur : l'un pour l'été, facturé 18 euros, l'autre pour l'hiver, doté d'un cache-cou, vendu 38 euros. Ils sont disponibles sur le site et dans les boutiques de la marque.

On ressent moins le besoin de l'enlever

À lire aussi

Nous avons pu essayer le modèle estival durant quelques jours. Le Mask Sport, comme l'a baptisé Salomon, est un masque triple épaisseur, composé de deux couches de tissu, conçu à base de polyesters légers, qui n'est pas désagréable sur la peau. 

Il s'agit d'un masque de catégorie 1, c'est-à-dire qu'il filtre au moins 90% des particules de 1 millième de millimètre, conformément aux normes de l'Afnor, l'instance française de normalisation. Il peut être utilisé et lavé cinquante fois à 40 degrés, soit un coût de 36 centimes par utilisation. Au-delà de ce seuil, il perd en capacité de filtration. Il est recommandé pour les séances n'excédant pas une heure.

La structure rigide située au-dessus de la bouche évite d'aspirer le masque durant l'effort
La structure rigide située au-dessus de la bouche évite d'aspirer le masque durant l'effort
Crédit : RTL

Avant de l'utiliser pour la première fois, il convient de l'ajuster au visage en pliant l'arête située au niveau du nez et en réglant les cordons derrière les oreilles. Sa spécificité réside dans la structure rigide qui est située entre le tissu et la bouche, une sorte de grille qui crée une voûte au-dessus des lèvres afin d'éviter que le tissu ne rentre dans la bouche durant l'effort. 

Cela permet effectivement de respirer plus facilement, sans le fameux effet ventouse que l'on retrouve avec les masqueS chirurgicaux et les masques en tissu. Nous avons pu effectuer plusieurs sorties running sans ressentir le besoin de l'enlever, ce qui est plus improbable avec les masques classiques. 

En revanche, nous avons constaté que le masque avait tendance à remonter durant l'effort, nous obligeant à le réajuster à plusieurs reprises pendant la séance. Salomon nous avait envoyé un masque de taille S/M, la taille supérieure M/L aurait certainement été plus appropriée, de même qu'une barbe mieux taillée probablement.

Pas un masque adapté pour le sport à l'intérieur

Ce masque ne doit pas être confondu avec les modèles qui seront lancés dans les prochaines semaines. Salomon est encore en attente d'une validation de l'Afnor pour pouvoir commercialiser des masques conformes au référentiel publié mi-février et adaptés à une pratique sportive indoor. 

La marque a envoyé plusieurs exemplaires à l'agence et attend toujours ses retours. "On ne sait pas encore quelles sont les modifications qu'il faudra apporter. S'il faut ajouter des couches, changer de tissu, etc. On fera le nécessaire. Tout est fabriqué en France, donc on sera très réactif", promet Jérémie Mellet, responsable des projets innovation chez Salomon, joint par RTL. Decathlon prévoit aussi de proposer son masque sportif dans les prochaines semaines.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/