2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : non, Pfizer n'avait pas prévu la pandémie

FACT CHECKING - Les sociétés Pfizer et BioNTech font l’objet de très nombreuses rumeurs. En ce moment, l'une d'elles fait état d'un achat massif de flacons à vaccins avant la pandémie.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, Pfizer n'avait pas prévu la pandémie Crédit Image : JUSTIN TALLIS / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Valentin Deleforterie

En novembre 2019, alors que la France se demande à quoi va ressembler le quotidien avec la grève massive dans les transports contre la réforme des retraites, ça s’agite de l’autre côté du Rhin, à Mayence. C'est là que se trouve l’usine de l’entreprise Schott, connue pour fabriquer un verre qui résiste aux températures extrêmes, même les plus froides. 

Ce jour là, Schott reçoit une commande massive : "2 x 800 millions de flacons afin de protéger un vaccin qui se conserve par grand froid". À l’origine de cette commande , Pfizer et Biontech, les premiers à avoir sorti un vaccin. Normal, ils étaient au courant bien avant la pandémie et l’ont peut-être même orchestrée.

Bien évidemment, tout est absolument faux. Il s’agit d’une rumeur née en Allemagne, qui a rebondi en Belgique et tourne en France depuis le 31 décembre, notamment sur Facebook. Tout est faux, certes, mais ça continue à faire des dégâts

Des airs de film d'espionnage

Le message évoque une perquisition chez le fabricant de flacons Schott, opérée par les services de renseignements allemands avec, en arrière-fond, la mise en cause de Pfizer. Quand vous voyez passer ce genre de message, soit vous souriez, soit ça vous stupéfait de voir ce mélange d’espionnage, de complot et de flacons. On est tous en manque de James Bond et on ne vérifie pas d’où vient l’info. On partage.

À lire aussi
politique
Coronavirus : Olivier Véran demande de "ne plus utiliser de masque artisanal"

Il n’existe aucune trace de cette affaire. Le journal Libération ou le journal 20 minutes ont contacté l’entreprise Schott qui nie totalement une perquisition ou être entré en commerce avec Pfizer et BioNTech à l’automne 2019. 

Le calendrier de la pandémie et du vaccin a fait l’objet d’une dépêche AFP. On peut y lire que Pfizer a commencé à imaginer et travailler sur un vaccin en janvier. Les flacons ne sont entrés en jeu qu’au printemps et en juin. Quant au renseignement allemand, désolé pour eux mais il ne font vraiment que de la figuration dans cette affaire.

Une intox reprise sur CNews

Sur Cnews, le 8 janvier, dans le Morandini Live, l'avocat Carlo Brusa, anti vaccin et contestant systématiquement les mesures sanitaires avec son collectif, balance cette fausse information.

Tout y est, Pfizer, services secrets, flacons commandés en novembre 2019 alors que l’épidémie commence juste en Chine. Une vieille théorie remise au goût du jour expliquant que le Covid-19 a été inventé par l’industrie pharmaceutique pour vendre ses remèdes.

Ce genre de rhétorique s’accroche aux réseaux sociaux comme une tique de lit. Ne pas partager, c’est aussi un geste barrière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants