1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : non, l'application TousAntiCovid ne va pas devenir obligatoire
2 min de lecture

Coronavirus : non, l'application TousAntiCovid ne va pas devenir obligatoire

FACT CHECKING - Au total, 14 millions de Françaises et Français ont installé l'application du gouvernement. Elle permet d'abriter vos attestations et votre "carnet virtuel", mais elle ne deviendra pas obligatoire.

L'application TousAntiCovid et un masque FFP2 (illustration).
L'application TousAntiCovid et un masque FFP2 (illustration).
Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Coronavirus : non, l'application TousAntiCovid ne va pas devenir obligatoire
02:47
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Marie Zafimehy

Depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, c’est un déferlement de crainte, d’angoisse, de doute... Un peu comme le 22 octobre dernier lorsque le secrétaire d’État au numérique lance TousAntiCovid, il y a eu des craintes, des angoisses, des doutes…

En cause : la nouvelle fonctionnalité de cette application baptisée "TousAntiCovid Carnet" : il s’agit de consigner, à l’intérieur de ce "carnet" virtuel, des informations sur son statut sanitaire, résultats d'un test PCR... Puis, "demain", d'être une attestation de la vaccination contre la Covid-19. Le tout consigné avec un QR code. 

Ce système va par exemple être testé pour les vols vers la Corse, qui demande un test PCR négatif de moins de 72 heures. Ce nouveau dispositif a suscité une crainte : on y lit que c’est la mise en place d’une surveillance généralisée, que le fichage est désormais acté, que TousAntiCovid est le plus bel exemple de la dictature sanitaire en place aujourd'hui…

Des commentaires toujours modérés mais il est bon de préciser que cette application n’est pas obligatoire, qu’il existe une version papier et qu’il n’y a pas de sanctions si vous ne la téléchargez pas.

Certaines personnes craignent pour leurs données

À lire aussi

Dans le premier communiqué du ministère, on parlait de stockage de ces informations "sous forme numérique (dans l’application) et de manière sécurisée", sans plus de détails. Interrogé sur ce point au cours d’une conférence de presse du 19 avril, le cabinet de Cédric O a précisé que "tous les certificats seront générés stockés seulement en local (comme les attestations dérogatoires)", c’est-à-dire sur le smartphone de la personne. Les données ne sont pas stockées ailleurs... donc difficile de les exploiter pour un fichage généralisé.

La CNIL met en garde

Si depuis le mois de janvier, le gouvernement évoque une solution de traçage pour les restaurants et les commerces, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) ne souhaite pas que la dernière fonctionnalité de TousAntiCovid prennent ce chemin. 

Si elle a validé le carnet numérique, elle explique dans un avis récent être "particulièrement vigilante quant à l’éventuel développement d’un tel système au regard des risques qu’il serait susceptible de faire peser sur les droits et libertés des personnes". Donc oui à "TousAntiCovid Carnet" pour voyager, pas pour aller au restaurant. Le pass sanitaire a la française s’annonce compliqué, étonnant non ? 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/