2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : À Lourdes, le tourisme "spirituel" va devoir se réinventer

Lourdes, qui vit du tourisme de masse, s'apprête à vivre une saison blanche. Le site touristique va devoir se réinventer.

"Lourdes a manqué à beaucoup de personnes", dit le recteur du sanctuaire sur RTL
"Lourdes a manqué à beaucoup de personnes", dit le recteur du sanctuaire sur RTL
photo camille
Camille Sarazin et AFP

"Tous les indicateurs sont au rouge." À Lourdes, un des principaux centres de pèlerinages catholiques dans le monde, la filière touristique se prépare à une saison blanche à cause de la pandémie de coronavirus.

La fermeture le 17 mars du Sanctuaire a provoqué un séisme dans le tissu économique local, dont le modèle repose sur le tourisme religieux de masse. Chaque année des millions de fidèles viennent du monde entier pour voir la Grotte de Lourdes où, selon la tradition catholique, la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous en 1858.

Avec 135 hôtels répertoriés, essentiellement familiaux, et plus de 200 structures d'hébergement, le tourisme fait travailler près de 4.000 personnes, directement ou indirectement, dans cette commune de 13.500 habitants. "La situation est vraiment très inquiétante", lance François-Xavier Brunet, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie des Hautes-Pyrénées. 

"L'économie de Lourdes tient à 80% sur cette filière et dépend de la vie du Sanctuaire", confirme Christian Gélis, le président de l'Union des Métiers des Industries de l'Hôtellerie du département. "Notre clientèle est principalement constituée de groupes organisés et l'interdiction des grands rassemblements rend toute idée de voyage de groupes quasiment impossible", se désole-t-il. La clientèle internationale représente six clients sur dix.

"Il y aura de la casse sociale"

À lire aussi
islam
Ramadan : peut-on se faire vacciner pendant le jeûne ?

Dans un courrier adressé au Premier ministre le 28 avril, la maire de Lourdes, Josette Bourdeu, alertait sur les conséquences de la pandémie dans la cité mariale et demandait des aides spécifiques pour sa ville. "Je souhaite notamment que l'on ait une zone dérogatoire de revitalisation touristique pour tenir le coup jusqu'à ce que la saison redémarre en 2021", indique l'édile.

"Il y aura de la casse sociale et économique si l'on n'y prête pas une attention toute particulière", insiste Christian Gélis, de l'UMIH 65. "On a l'impression qu'on va devoir repartir à zéro. Tous les indicateurs sont au rouge. Et cette crise pourrait amener à des déséquilibres structurels durables", selon lui.

Élus et professionnels s'inquiètent également de la situation des saisonniers, qui constituent l'écrasante majorité des salariés du bassin lourdais. "Quand ils ont vu qu'ils ne seraient pas réembauchés, ça a été la panique, et un grand désenchantement, ajoute Josette Bourdeu. On a des cas très difficiles. Il y a une grande précarité qui pourrait s'installer".

Lourdes va devoir se réinventer

Pour repartir, le tourisme lourdais va devoir relever plusieurs défis, comme celui de l'adaptation aux nouvelles règles sanitaires. "Avec le style de tourisme que nous pratiquons à Lourdes, à la fois cultuel et de masse, ça va être assez compliqué. Il faut faire revenir les gens, mais les faire revenir en sécurité sanitaire", poursuit Josette Bourdeu.

"Ça n'a l'air de rien, mais c'est un véritable bouleversement au sein de l'économie touristique. Les publics vont se montrer extrêmement exigeants sur les mesures mises en oeuvre", assure Jean-Louis Guilhaumon, vice-président en charge du tourisme de la Région Occitanie, qui a lancé plusieurs dispositifs pour aider les entreprises touristiques à passer le cap et qui prévoit un plan spécial pour Lourdes.

Mais, selon lui, Lourdes va devoir se réinventer. "Lourdes a une position centrale et beaucoup de sites exceptionnels se trouvent dans sa périphérie, comme le Pic du Midi par exemple. Autant d'atouts qui permettront de donner un nouvel élan à cette destination", selon lui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Lourdes Religions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants