1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : les supermarchés pourront-ils bientôt vendre des autotests ?
2 min de lecture

Coronavirus : les supermarchés pourront-ils bientôt vendre des autotests ?

Alors que le gouvernement incite les Français à se faire tester avant les festivités de fin d'année, les pharmaciens font face à des ruptures de stock. La grande distribution se prépare à en vendre, même si c'est encore interdit.

Des autotests distribués dans les écoles françaises (illustration)
Des autotests distribués dans les écoles françaises (illustration)
Crédit : JC MILHET / HANS LUCAS VIA AFP
Lison Bourgeois

"Les gestes barrières, un test préventif pour rassurer, et en cas de symptômes, on s'isole, on alerte." Ce jeudi 23 décembre, Emmanuel Macron a de nouveau appelé les Français à "prendre soin les uns des autres" notamment par des tests ou autotests.

Face à l'arrivée du variant Omicron, les citoyens n'ont pas attendu les recommandations du chef de l'Etat pour se faire tester. "Les pharmacies ou les laboratoires ne pourront pas tester 60 millions de Français en une journée", a indiqué Olivier Véran le 16 décembre dernier lors d'un déplacement dans le Vaucluse.

En Allemagne, Belgique et Suisse, les grandes surfaces peuvent déjà mettre à disposition des clients des autotests. Mais en France, le gouvernement s'oppose à cette législation. Interrogé par RTL, le patron de Lidl France Michel Biero évoque un manque de "bon sens".

Nous sommes sur les starting-blocks !

Michel Biero, le directeur exécutif achats et marketing de Lidl France.

Michel Biero explique être en lien avec Lidl Allemagne où les autotests se vendent très bien. Si le groupe n'a pas encore fait de stock, il s'estime près à assurer les ventes. "Nous sommes sur les starting-blocks !" s'exclame Michel Biero. "On a l'impression de revenir un an et demi en arrière lorsque nous n'avions pas le droit de vendre de masque", argumente-t-il.

À écouter aussi

De son côté, Leclerc a affirmé que le groupe stocke actuellement "quelques centaines de milliers" d'autotests. Sur BFMTV Michel-Édouard Leclerc déclarait : "On pensait que les pouvoirs publics, au moment où ils allaient faire payer les tests PCR et antigéniques, nous laisseraient" vendre des autotests. Carrefour avait aussi fait une commande d'un million d'exemplaires, en mars 2021.

Les différentes enseignes de grandes surfaces indiquent que les autotests seront vendus "à prix coûtant"Dans son blog Michel-Edouard Leclerc écrit : "Oui, si on en avait le droit, les Leclerc vendraient les autotests à moins de 2 euros. Ce serait moitié moins cher que les officines les moins chères." 

Pour l'instant, la Direction générale de la Santé (DGS) ne souhaite pas d'"une évolution de la réglementation", mais la situation sanitaire pourrait rebattre les cartes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation e