1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : "Les immunodéprimés sont obligés de s'auto-confiner", déplore le président d'une association
1 min de lecture

Coronavirus : "Les immunodéprimés sont obligés de s'auto-confiner", déplore le président d'une association

INVITÉS RTL - La part de patients immunodéprimés au sein des services de réanimation n'a jamais été aussi haute depuis le début de l'épidémie. Pour éviter l'hôpital, certains restent chez eux depuis près de deux ans.

Un personnel médical s'occupe d'un patient en réanimation
Un personnel médical s'occupe d'un patient en réanimation
Crédit : Sébastien Bozon / AFP
Le Pr. Jean-Daniel Lelièvre et Guy Bouguet étaient les invités de RTL Soir
00:09:32
Le Pr. Jean-Daniel Lelièvre et Guy Bouguet étaient les invités de RTL
00:09:31
Julien Sellier - édité par Nicolas Barreiro

Ils sont moins de 300.000 en France mais représentent près de 30% des passages en réanimation dans certains hôpitaux. Les immunodéprimés sont des malades sous traitement, malades d'un cancer, transplantés ou encore simplement fragiles qui vivent depuis deux ans parfois cloîtrés pour se protéger face à la Covid-19. 

Najat est mère de trois enfants. Atteinte d’un lymphome, elle a été diagnostiquée d’un deuxième cancer lors de la première vague. Immunodéprimée lors des confinements, elle confie son quotidien difficile sur RTL. "Coupée du monde pendant les traitements, ça a été très compliqué. Coupée de la famille et de pas mal de choses, on est toujours en train de faire attention", raconte la mère de famille. 

"Les patients immunodéprimés sont obligés de s'auto-confiner ou de prendre des précautions immenses pour ne pas attraper le virus", explique Guy Bouguet, président de l’association France Lymphome Espoir. Pour ces personnes, la vaccination ne fonctionne pas aussi bien que chez les autres comme l'explique le Pr. Jean-Daniel Lelièvre. "Ça dépend du degré d'immunodépression. Il y a des gens qui sont très immunodépressifs avec des vaccins qui ne marchent pas du tout et puis des gens pour qui, après trois ou quatre vaccinations, on peut espérer un certain degré de protection".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser