2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : les élus de Paris qualifient les masques pour séniors de "Sopalin"

Les élus de la capitale ont pointé une qualité jugée insuffisante pour les masques distribués au mairies d'arrondissement, et à destination des personnes vulnérables.

Masque en tissu (Illustration).
Masque en tissu (Illustration). Crédit : Ivabalk / Pixabay
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

La polémique est portée par plusieurs élus de Paris, et elle fait suite à la distribution auprès des maires d'arrondissement de masques en tissu à usage unique à destination des personnes âgées. "Ce n'est pas fait pour des personnes âgées et le système de distribution est ahurissant", s'est encore agacé auprès de l'AFP la présidente du groupe LRI (Les Républicains et indépendants) du conseil de Paris, Marie-Claire Carrère-Gee.

"Sérieusement, c'est ça les masques pour personnes vulnérables qu'Anne Hidalgo veut faire distribuer par les mairies d'arrondissement ?", s'est interrogée dans un tweet l'élue du XIVe arrondissement.

Le maire sortant du XVIIe arrondissement, Geoffroy Boulard (LR) a expliqué au Parisien que les masques arrivaient "sous forme de rouleaux, comme le Sopalin". Cet afflux de masques fournis par la mairie de Paris était destiné à satisfaire une "forte demande des maires d'arrondissement, qui voulaient avoir un quota de masques", a expliqué à l'AFP un cadre de la mairie de Paris.

La mairie fait machine arrière

Les critiques se faisant insistantes, la mairie de Paris a fini par réagir en reconnaissant que les masques n'étaient pas satisfaisants. La municipalité a fait machine arrière sur ce dossier et va distribuer des masques chirurgicaux pour les personnes fragiles.

À lire aussi
vaccin
Coronavirus : un million de personnes vaccinées en France, annonce Jean Castex

Les masques en tissu distribués initialement sont "brevetés par la direction générale des armements" notamment, mais "il y a trois noeuds à faire et les maires nous ont dit que c'était trop compliqué" pour les personnes âgées, a expliqué à l'AFP l'adjoint aux Sports de la maire de Paris, Jean-François Martins.

Pour Geoffroy Boulard, l'Hôtel de Ville a "privilégié le coût à la qualité" et "ce sont une nouvelle fois les Parisiens (qui) vont payer les inconséquences de la Mairie centrale".
La maire PS de la capitale, Anne Hidalgo, s'est engagée à distribuer gratuitement un masque pour les plus de deux millions de Parisiens en priorité aux personnes les plus fragiles (âgées de plus de 70 ans, souffrant d'un handicap, etc.).

Dès la première semaine de déconfinement, "500.000 masques vont être distribués, puis 300.000 à 400.000 supplémentaires par semaine, ce qui fera 2 millions d'ici juin", a insisté samedi Jean-François Martins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Seniors
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants