1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : le masque redeviendra-t-il obligatoire dans les transports ?
2 min de lecture

Coronavirus : le masque redeviendra-t-il obligatoire dans les transports ?

"Je demande aux Français de remettre le masque dans les transports", lance Brigitte Bourguignon, ministre de la Santé sur RTL, lundi 27 juin. Pour autant, elle ne parle pas encore d'obligation.

L'application TousAntiCovid et un masque FFP2 (illustration).
L'application TousAntiCovid et un masque FFP2 (illustration).
Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Philippine Rouvière Flamand

Les Français devront-ils devoir porter à nouveau un masque dans les transports ? La flambée des cas de Covid-19 effraie et pourrait pousser le gouvernement à revenir sur sa décision de ne plus imposer le port du masque dans les transports en commun, comme le métro, les bus, mais aussi les avions et les trains. 

Cette décision du gouvernement, qui date du lundi 16 mai 2022, lors d'une période d'accalmie de la pandémie, pourrait rapidement être révisée. En effet, lundi 27 juin, la ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, demandait sur RTL "aux Français de remettre le masque dans les transports", sans pour autant parler d'obligation. Or, contrairement aux étés 2020 et 2021, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 augmentent au point que certains craignent une 7ᵉ vague. 

"Il suffit de voir un hall de gare ou un train bondé pour savoir que d'abord, il faut se protéger soi-même et protéger les autres", avance la ministre. Elle estime que le port du masque est "un geste citoyen" au micro de RTL. En plus des transports en commun, Brigitte Bourguignon appelle à porter un masque dans "tous les endroits clos (impliquant une forte) promiscuité", poursuit-elle.

Sur les réseaux sociaux, les réactions sont nombreuses. Certains estiment que de porter le masque dans des transports en commun avec la chaleur de l'été n'est pas tenable, d'autres argumentent sur le fait que cela pourrait faire descendre la courbe des contaminations. Du côté des personnalités politiques, aucune réaction n'est à noter pour l'instant. La seule exception est Florian Philippot, ancien député européen, qui reste fidèle a ses positions vindicatives sur le port du masque : "La ministre de la Santé Bourguignon nous dit de porter le masque. Mais on s’en fiche en fait."

Le nombre de cas connaît une hausse estivale exceptionnelle

À lire aussi

La recrudescence des cas de Covid-19 inquiète. Ce qui a été observé depuis le début de la pandémie, c'est que le nombre de cas diminue l'été. Or, ce n'est pas le cas cette année. Depuis la fin du mois de mai, le nombre de nouveaux cas quotidiens ne fait qu'augmenter, passant de 17.000 à plus de 62.000 cas aujourd'hui. 

Pour rappel, le port du masque était obligatoire dans les transports du 11 mai 2020 au 16 mai 2022. Cette obligation avait accompagné la fin partielle du confinement. À cette époque, plus de 4 millions de personnes étaient infectées. Il n'est pas pertinent de comparer le nombre de tests journaliser positif, puisque très peu de personnes se faisaient tester au début de la pandémie. 

La situation est donc beaucoup moins inquiétante que le jour où le gouvernement a imposé le port du masque dans les transports en commun. Mais cette obligation n'avait jamais été levée, y compris lorsque le nombre de cas journalier atteignait les 10.000, soit 6 fois moins qu'aujourd'hui. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL