1 min de lecture Technologie

Coronavirus : en Isère, une entreprise invente une toile virucide

VU DANS LA PRESSE - Une entreprise iséroise a mis au point un procédé à base de particules d'argent qui fait disparaître le virus. 95% du coronavirus est détruit en 15 minutes et près de 99.5% en 1h. Sous forme de toile, il peut être utilisé sur toutes les surfaces.

Le coronavirus, qui a terrassé une bonne partie de la planète, fait l'objet de nombreuses controverses.
Le coronavirus, qui a terrassé une bonne partie de la planète, fait l'objet de nombreuses controverses. Crédit : AFP
Camille Descroix
Camille Descroix

Une innovation pour éradiquer la Covid-19 ? Le groupe Serge Ferrari, spécialisé dans la fabrication de toiles composites pour l'architecture, a annoncé avoir créé une membrane composite à base de particules d'argent qui détruit le coronavirus.

Cette toile, qui peut être utilisée sur de nombreuses surfaces comme les tables ou les bureaux, permettrait de limiter considérablement la propagation du virus dans des lieux très fréquentés comme les transports et les centres commerciaux, rapporte Le Parisien.

"Lorsque le confinement a commencé, nous avons mobilisé une dizaine de chercheurs de notre groupe, sur notre site isérois mais aussi en Suisse, à Eglisau, au nord de Zurich. Nous voulions apporter notre contribution à la lutte contre le virus en nous appuyant sur notre savoir-faire", a expliqué Philippe Espiard, directeur du service recherche et développement de Serge Ferrari, à nos confrères.

Un procédé à base d'argent testé et validé

"Pour ce travail sur le coronavirus, nous connaissions les propriétés antivirales de l'argent, mises en lumière par le milieu médical. Nous avons donc intégré des particules d'argent dans nos membranes pour les rendre virucides", explique Philippe Espiard. Cette innovation a été testée par un laboratoire lyonnais indépendant, Vir­Health, et a démontré son efficacité."

À lire aussi
Le siège de Huawei à Londres téléphonie
5G : "Pas de bannissement total" de Huawei en France

D'après les résultats obtenus par cette étude, 95% du coronavirus présent sur la membrane aux particules d'argent est détruit au bout d'un quart d'heure. Et près de 99,5% après une heure de contact.

L'entreprise se dit prête à répondre à une forte demande et des commandes ont déjà été passées. Avec une production de 20.000 m2 de membranes par semaine, le groupe peut "monter à 20.000 m2 par jour", affirme Jean-Yves Stephan, directeur des opérations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Technologie Isère Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants