1 min de lecture Haute-Garonne

Coronavirus : une cellule spéciale veille sur les femmes victimes de violences

Une cellule spéciale a été créée, en Haute-Garonne, pour assurer un suivi auprès des femmes victimes de violences. Depuis le début du confinement, les interventions policières pour ce type d'affaires ont bondi de plus de 80%.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : en Haute-Garonne, une cellule spéciale veille sur les femmes victimes de violences Crédit Image : DR | Crédit Média : Patrick Tejero | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrick Tejero édité par Camille Descroix

Des associations s'inquiètent pour les femmes et les enfants victimes de violences. En Haute-Garonne, la gendarmerie a créé une cellule spéciale de suivi pour les victimes. Quel objectif ? Se tenir informé de la situation auprès des familles sans attendre un drame.

Depuis le début du confinement, le 17 mars, les interventions de la gendarmerie pour ce type d'affaires ont augmenté de 83%. D'où la nécessité d'un tel dispositif. Cette cellule est composée de deux femmes militaires spécialistes de ces questions. En télé travail, elles utilisent les moyens de contact indiqués par les victimes : sms ou téléphone d'un voisin par exemple.

"Comment ça se passe à la maison, comment vont les enfants ? Est-ce que l'époux violent a réitéré les violences... ? Progressivement, on évalue les situations de danger", explique la lieutenante-colonelle Caroline Auzeville. Ces appels de contrôle sont réalisés 24 à 48h après les faits.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Haute-Garonne Violences conjugales Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants