2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : dans le Loiret, des soignants contaminés seraient obligés de travailler

VU DANS LA PRESSE - Dans le Loiret, des soignants testés positifs ou présentant des symptômes de Covid-19 ne seraient pas toujours placés à l’isolement.

Une infirmière (illustration)
Une infirmière (illustration) Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
photo camille
Camille Sarazin Journaliste

Diana a été testée positive au coronavirus. Pourtant l’infirmière n’a pas été placée en arrêt de travail, elle continue à travailler, y compris en contact avec des patients non-contaminés. 

Son témoignage a été recueilli par France 3 Centre-Val de Loire. "J’ai appris que j’étais positive, c’est le labo du CHR qui m’a appelée et qui m’a annoncé ça", explique Diana (un prénom d’emprunt), dimanche 29 mars. L’infirmière pense avoir été contaminée alors qu’elle effectuait une vacation au Centre Hospitalier Régional d’Orléans pour venir en aide au personnel en sous-effectif. La jeune femme aurait dû être placée immédiatement à l’isolement et bénéficier d’un arrêt de travail. Mais alors qu’elle présente des symptômes faibles, on lui a demandé de continuer à travailler. 

“Le médecin du labo m’a donné les consignes à suivre. Il m’a demandé si j’avais des symptômes. J’ai toussoté à peine deux jours en milieu de semaine dernière et depuis, plus rien. Donc on m’a dit : 'Si vous n’avez pas de symptômes, vous pouvez continuer à travailler. C’est une consigne de l’ARS.' ”, raconte-elle. 

Même attitude de la part de sa direction. "On a un secteur où sont placés les résidents qui sont positifs au Covid, donc je continue de bosser dans ce secteur. Mais  je ne vais pas vous mentir, je fréquente aussi au boulot des gens qui ne sont pas positifs. C’est comme partout, il y a un manque de personnel donc, s’il y a aussi des choses à faire du côté des résidents négatifs, bah j’y vais !"

L'Agence régionale de santé dément formellement

À lire aussi
76% des Français voyageront local cet été, seulement 15% envisagent leurs vacances d'été à l'étranger vacances d'été
Les infos de 5h - Coronavirus : comment se passe la réouverture des centres de vacances ?

Contactée par France 3, l'Agence régionale de la santé dément formellement avoir donné de telles consignes. "L’ARS n’a pas passé de consigne pour dire 'aller bosser' !", assure Christophe Lugnot, directeur de cabinet de l’ARS du Centre-Val de Loire. "Si des médecins disent que la consigne provient de l’ARS, ce n’est pas vrai. Que vous soyez testé positif ou pas par un médecin ou cliniquement, si vous avez des symptômes, vous n’allez pas travailler". 

Pourtant des retours comme celui de Diana, Sylvie Berthuit en a entendu d'autres. La secrétaire départementale CGT santé-action sociale du Loiret l'affirme : "Les gens qui sont testés positifs au COVID-19 dans les hôpitaux de la région, s’ils ne présentent pas de troubles ou de signes plus graves que d’être "un peu patraques", on leur donne des masques et on leur demande d’aller bosser dans les services." 

La syndicaliste récolte des témoignages. Plusieurs signalements à l’ARS seraient en cours. Sylvie Berthuit souhaite également écrire au Préfet de région pour lui demander de "prendre la mesure de ce qu’il se passe dans les établissements". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Loiret
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants