1 min de lecture Paris

Coronavirus : des drones vont demander aux Parisiens de rester chez eux

VU DANS LA PRESSE - Alors que les mesures de confinement ne sont pas respectées par tous, la préfecture de Paris, en lien avec la mairie, a décidé d'interdire tout déplacement et rassemblement dans certains espaces très prisés pendant les beaux jours.

Deux jeunes femmes face à la Tour Eiffel
Deux jeunes femmes face à la Tour Eiffel Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix

Les voies sur berge, les pelouses de l'esplanade des Invalides et du Champ-de-Mars... La maire de Paris Anne Hidalgo et le préfet Didier Lallemant ont conjointement interdit aux Parisiens de se déplacer et se rassembler dans ces espaces, à partir du vendredi 20 mars et ce, pendant tout le week-end.

Alors que les Français ne respectent pas toujours les mesures de confinement imposées par le gouvernement  la ville de Paris a décidé d'aller un peu plus loin dans la lutte contre le coronavirusrapporte Le Parisien. Pour accompagner ces interdictions, une vingtaine de drones seront bientôt déployés et diffuseront le message suivant : "Restez chez vous, l'accès à cette zone est interdit", a expliqué le préfet de police.

Les riverains, personnes travaillant dans le secteur ou livreurs disposant des justificatifs nécessaires, pourront déroger à l'interdiction, ont-ils précisé dans un communiqué commun. "Il faut informer par tous les moyens les personnes qui ne le seraient pas encore des consignes et des mesures prises pour limiter la propagation de la maladie", a ajouté Didier Lallemant. De son côté, la brigade fluviale se servira de hauts parleurs très puissants pour délivrer le même message.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Épidémie Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants