1 min de lecture Confinement

Coronavirus : des attestations de sortie existaient déjà... en 1720

VU DANS LA PRESSE - Sur Twitter, un internaute a exhumé des images d'un laissez-passer vieux de plusieurs siècles et qui rappelle nos attestations dérogatoires d'aujourd'hui.

L'attestation sur smartphone est disponible depuis le 6 avril
L'attestation sur smartphone est disponible depuis le 6 avril Crédit : RTL
Youen
Youen Tanguy Journaliste

Le tweet a été partagé des milliers de fois. Le 22 avril dernier, Jérémie Ferrer-Bartomeu, docteur en histoire à l'université de Neuchâtel a partagé une archive : un laissez-passer de 1720. "Attestation de sortie dérogatoire : une archéologie. [1720, Remoulin, Gard]", a-t-il écrit.

Et si l'image a tant fait réagir, c'est parce que le document ressemble sur plusieurs points à l'attestation dérogatoire que l'on doit aujourd'hui montrer aux forces de l'ordre pour se déplacer. ll faut par exemple donner son nom, son prénom, son âge ou encore sa ville de résidence. Quelques différences toutefois : on demandait également la taille ou la couleur de cheveux.

"Au XVIIIe siècle, la répression était très stricte. C'est pourquoi il était si important de disposer d'un sauf-conduit émanant d'une autorité", commente l'historien auprès de nos confrères du Figaro. Même en dehors des périodes d'épidémie. 

Une image qui a en tout cas fait plaisir aux internautes. "Fabuleux", ont commenté plusieurs d'entre eux. D'autres se sont amusés du contenu de ce document : en effet la personne qui l'a complété a par exemple indiqué qu'il était de taille "médiocre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Histoire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants