1 min de lecture Emploi

Coronavirus dans les Hauts-de-France : un patron sur cinq envisage de licencier

VU DANS LA PRESSE - Conséquence de la pandémie de coronavirus dans les Hauts-de-France, un patron sur cinq envisage de licencier dans la région, selon une enquête de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI).

Des salariés d'une entreprise française (illustration)
Des salariés d'une entreprise française (illustration) Crédit : BernardaSv
Charles Deluermoz

L'impact du coronavirus pourrait conduire un patron sur cinq à licencier dans les Hauts-de-France. C'est ce que révèle une enquête menée par par la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la région sur les conséquences de la pandémie sur l'économie locale.

Révélée par France Bleu Nord, cette troisième enquête après celles menées aux mois de mars et avril indique que seulement 40% des entreprises ont repris le travail depuis le déconfinement dans les Hauts-de-France et 35% ont repris une activité partielle. En moyenne, les 2.942 chefs d'entreprise interrogés estiment à six mois le délai nécéssaire pour renouer avec leur activité d'avant le confinement.

Alors que 14% des entreprises nordistes accusaient une baisse de leur chiffre d'affaires au mois de mars, 51% d'entre elles sont désormais concernées, contre 41% au mois d'avril. La restauration et l'hôtellerie, secteurs les plus touchés, accusant une baisse de 64%. Viennent ensuite les services (59%) et le commerce de détail (52%).

Géographiquement parlant, la province du Hainaut est davantage touchée que l'Artois ou le littoral, tandis que la métropole lilloise reste préservée. Malgré l'impact de la crise, France Bleu Nord précise que seul 1% des entreprises de la région envisage un arrêt définitif de leur activité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants