1 min de lecture Histoire

Coronavirus : applaudir pour rendre hommage, une vieille tradition

Dans les grandes villes de France, à 20h, on se donne rendez-vous pour applaudir le personnel soignant. Mais pourquoi applaudir ? D'où vient cette tradition ?

Micro générique Switch 245x300 Questions au saut du lit Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Coronavirus : applaudir pour rendre hommage, une vieille tradition Crédit Image : Martin BUREAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Baptiste Giraud édité par Maeliss Innocenti

Depuis plusieurs jours maintenant, des millions de Français se mettent à leur fenêtre à 20h et applaudissent le personnel soignant qui se bat sur le terrain contre le coronavirus. Mais d’où vient cette tradition, d’applaudir pour féliciter ou pour rendre hommage ? 

C’est ancien, très ancien même. On en trouve des traces dans la Bible, mais rien avant, en Mésopotamie ou chez les Égyptiens. En fait, c’est chez les Grecs puis plus tard chez les Romains que les applaudissements vont naître. Pourquoi ? À cause des amphithéâtres, puis, des arènes.

 
À l’intérieur, on y joue des pièces de théâtre, on y chante, on y danse, et on se bat aussi. Mais surtout, comme la Grèce puis la Rome Antique sont quand même de grandes démocraties, on y harangue les foules quand on est homme politique. O tempora, O mores !

Scrutin par applaudissements

Se faire applaudir par la foule dans un amphithéâtre ne sert pas qu'au plaisir d’être flatté, adulé. Cela sert de sondage, voire même, de mode de désignation. Celui qui est le plus applaudi, c’est le préféré de la plèbe. Celui qui l’emporte sur les autres.

À lire aussi
Le TGV Patrick prend sa retraite trains
Que va devenir "Patrick", le premier TGV de France ?

C’est d’ailleurs tout le sens d’une autre expression : Faire la claque. La claque, c’est un groupe de personnes, le plus souvent payées pour applaudir, mais aussi rire, ou même pleurer au théâtre quand la scène est triste.

Et la claque, ça existait déjà dans la Rome Antique : Néron, l’empereur, était passionné par le théâtre. Plusieurs milliers de ses soldats venaient sur commande l’applaudir quand il se produisait. Néron que l’on soupçonne, au passage d’avoir provoqué ou favorisé l’incendie de Rome sous son règne, puisque Rome aussi à l’époque était essentiellement construite en bois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire Traditions Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants