1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Conseil national du numérique : qui est Salwa Toko, la nouvelle présidente ?
2 min de lecture

Conseil national du numérique : qui est Salwa Toko, la nouvelle présidente ?

PORTRAIT - La fondatrice de l'association Becomtech (ex Wi-Filles), engagée pour la mixité et la diversité au sein des métiers du numérique, vient d'être nommée présidente du nouveau Conseil national du numérique.

Le Conseil national du numérique est composé de plusieurs membres issus des mondes académique, scientifique ou encore associatif
Le Conseil national du numérique est composé de plusieurs membres issus des mondes académique, scientifique ou encore associatif
Crédit : Flickr/CC/wocintechchat
Arièle Bonte
Arièle Bonte

Initier les collégiennes et lycéennes aux métiers du numérique et de l'informatique, faire tomber les barrières et stéréotypes de genre dans ces domaines à grande majorité masculine. C'est la mission que s'est donnée Salwa Toko, fondatrice de Becomtech (ancien Wi-filles, lancé en 2013) qui vient d'être nommée par Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État en charge du numérique, présidente du Conseil national du numérique, révèle un article du Figaro publié le lundi 28 mai. 

"Je pense pouvoir apporter beaucoup sur les sujets liés à l'inclusion, la parité, les problèmes posés sur les plans économiques et sociaux", a confié la nouvelle présidente au quotidien français, six mois après la dissolution du précédent conseil, alors présidé par une autre femme : l'entrepreneure Marie Ekeland, cofondatrice d'un fonds d'investissement. 

Accompagner les filles vers le numérique

Grâce à son association, Salwa Toko, 42 ans, a donné le goût des sciences de l'informatique a une centaine de filles au travers d'un programme d'accompagnement de 200 heures pensé pour que les jeunes élèves puissent tout comprendre du code et des métiers du numérique. Ces nouvelles recrues sont alors devenues des "ambassadrices" de ces filières. 

Avec Becomtech, cette passionnée du numérique propose aux 14-17 ans des sessions de formations gratuites de cinq semaines dans plusieurs villes de France. Elle souhaite désormais étendre sa mission aux étudiantes post-bac, et lancer des ateliers de sensibilisation au recrutement des femmes au sein des entreprises comme le précise un article de La Tribune. Un projet ambitieux qui a de quoi inspirer toute une génération de collégiennes et lycéennes mais aussi d'employeurs et d'employés aux questions de mixité et d'égalité. 

Le Conseil "le plus ouvert" de l'histoire ?

À lire aussi

Au total, trente nouvelles personnes ont été nommées aux côtés de Salwa Toko au Conseil national du numérique, une instance paritaire créée en 2011 par Nicolas Sarkozy où siègent des personnalités issues du monde académique, scientifique, de l'entrepreneuriat ou encore du secteur associatif.

"C'est le CNNum le plus ouvert de son histoire", a précisé Mounir Mahjoubi qui, précédemment, avait demandé à la militante antiraciste et féministe Rokhaya Diallo de quitter cette commission consultative après avoir plusieurs fois dénoncé ce qu'elle appelle le "racisme d'État". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/