1 min de lecture Société

Confinement : un coût de six points pour le PIB français

D'après la Banque de France, deux mois de confinement ont coûté près de six points de produit intérieur brut à l'économie française. La France accuse une chute de 27% de l'activité en avril.

Les Bourses mondiales craignent un reconfinement généralisé.
Les Bourses mondiales craignent un reconfinement généralisé. Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Deux mois de confinement auront un coût sans précédent pour l'économie français. Le PIB a perdu près de six points, a annoncé ce mardi 12 mai, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.

"Ces deux mois nous ont coûté sur la croissance annuelle près de 6% de perte, déjà. La perte sur l'ensemble de l'année sera plus élevée que cela puisque pendant le redémarrage, l'activité reste partielle", a-t-indiqué au micro de France Inter. L'activité économique en France a plongé de 27% au mois d'avril en raison du confinement pour lutter contre le coronavirus, mais moins que durant la deuxième quinzaine de mars, a estimé mardi la Banque de France.

Début mars, la banque centrale avait estimé la croissance de l'économie française à 0,1% au premier trimestre 2020. La chute de 27% de l'activité s'entend par rapport au niveau qui aurait été atteint si elle avait continué à croître à ce rythme en avril. "Alors qu'il y a un mois nous avions estimé à -32% la perte de PIB sur une semaine-type de confinement en mars, notre nouvelle estimation pour une semaine-type de confinement en avril se situe aux alentours de -27%", selon le point de conjoncture publié par la banque centrale.

Jusqu'à 40% de baisse en Avril

L'ensemble des secteurs les plus exposés aux mesures de confinement, soit l'industrie hors agroalimentaire, la construction, et les services marchands hors loyers et intérêts des prêts bancaires, ont vu leur activité réduite de 40% en avril contre 50% durant la deuxième quinzaine de mars

À lire aussi
Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des Évêques de France le 30 octobre 2020 religions
Jauge de 30 personnes pour les cultes : les évêques de France saisissent le Conseil d'État

"Pour le mois de mai et l'après-confinement, les entreprises anticipent un début de reprise de l'activité, à l'exception de l'hébergement et de la restauration", mais cette reprise "serait loin d'effacer les baisses des deux mois précédents", prévient encore la note.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Économie PIB
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants