2 min de lecture Confinement

Confinement : que risquez-vous si vous prenez la route pendant les vacances ?

Les contrôles policiers s'intensifient ce week-end pour vérifier que les Français ne partent pas en vacances. Les amendes peuvent s'avérer salées. Reste à voir si elles seront dissuasives.

Un contrôle de l'attestation de déplacement dérogatoire dans le cadre du confinement en France le 24 mars à Paris
Un contrôle de l'attestation de déplacement dérogatoire dans le cadre du confinement en France le 24 mars à Paris Crédit : JOEL SAGET / AFP
AFP et Youen Tanguy

Gare à ceux qui tenteraient de partir en vacances ou en week-end. Les forces de l'ordre doivent assurer des contrôles importants dès ce vendredi sur les routes françaises afin de dissuader celles et ceux qui voudraient partir pour les vacances de printemps. "C'est un dispositif de contrôle exceptionnel", a martelé le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nuñez sur RTL.

Mercredi déjà, Christophe Castaner avait fermé la porte aux traditionnels grands départs pour les vacances de printemps et le grand week-end de Pâques. Un rappel réalisé notamment car la zone C qui regroupe les académies d'Ile-de-France et d'Occitanie, est en vacances scolaires à partir de vendredi. Un message répété jeudi soir par le Premier ministre Edouard Philippe.

"Nous serons extrêmement sévères, il n'y aura pas de possibilité de départ", a lui prévenu le préfet de police de Paris Didier Lallement lors d'un point presse. 

160.000 policiers et gendarmes mobilisés

Pour s'assurer que les Français respectent le confinement, plus de 160.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour faire appliquer les mesures de confinement. "Il y aura non seulement les verbalisations (...) il y aura une impossibilité de monter dans les trains ou de continuer son trajet en voiture s'il n'y a pas les justifications".

Sollicité par RTL.fr pour connaître les méthodes utilisées par les forces de l'ordre pour empêcher les automobilistes de continuer leur route, la préfecture de police n'avait pas encore répondu à nos sollicitations ce vendredi à 18h30.

À lire aussi
Un verre d'alcool (illustration) coronavirus
Coronavirus en Angleterre : nuit festive "hors de contrôle" après la réouverture des pubs

De son côté, la Gendarmerie nationale affirme qu'environ 60.000 militaires seront mobilisés pour assurer les contrôles, et souligne qu'en Ile-de-France, sept escadrons de gendarmerie mobile et trois hélicoptères sont mobilisés en renfort. 

Le non-respect des mesures de confinement (déplacements, réunions etc...) est passible d'une amende de 135 euros. A la seconde violation dans les 15 jours, l'amende est portée à 200 euros. Si 4 violations sont relevées dans les 30 jours, il s'agit alors d'un délit punissable de 6 mois de prison et 3.750 euros d'amende, a-t-on rappelé au ministère.

Des bouchons sur le périphérique parisien

Parmi les départements touristiques, la Charente-Maritime - où se trouve l'île de Ré, d'Oléron, Royan ou La Rochelle - a "demandé instamment aux plateformes de location d'hébergement touristique de prendre toutes les dispositions nécessaires pour qu'aucune location saisonnière ne répondant pas à un motif professionnel impératif et dûment justifié n'ait lieu jusqu'à la fin du confinement". 

En dépit de ces mesures et avertissements, plusieurs internautes se sont étonnés de voir des files de voitures s'allonger sur le périphérique parisien en fin d'après-midi vendredi sans qu'il soit possible d'affirmer pour l'instant s'il s'agit de départs en vacances ou de bouchons provoqués par les contrôles de police à l'heure des sorties du bureau.

Par ailleurs, les contrôles seront également renforcés car les grands excès de vitesse ont augmenté de 16%, a indiqué Laurent Nuñez. Selon un nouveau décompte donné par le secrétaire d'Etat, 6,7 millions contrôles du respect des mesures de confinement, ont été réalisés par les forces de l'ordre : ceux-ci ont donné lieu à 406.000 verbalisations. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Vacances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants