1 min de lecture Grande distribution

Confinement : le patron de système U "en appelle au civisme des Français"

INVITÉ RTL - Dominique Schelcher, président de Système U, est revenu sur les mesures du gouvernement, obligeant la grande distribution à fermer certains rayons de produits non-essentiels.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Confinement : "J'aurais préféré des choses différentes", dit le patron de système U Crédit Image : AFP / Archives, Rémy Gabalda | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par William Vuillez

La grande distribution est priée de fermer certains rayons. La négociation à Bercy dure depuis près de quatre jours, la liste des produits non-essentiels vient d’être établie, en tout cas le décret officiel est tombé. Dans le détail, on retrouve les rayons de produits culturels, les rayons jouet, textile, bijouterie, maquillage… Même les décorations de Noël seraient mises entre parenthèses. Pour en parler ce mardi matin, RTL reçoit Dominique Schelcher, président de Système U. 

"Nous nous sommes battus jusqu'à dimanche, avant que la décision soit prise, pour qu'il y ait une équité pour toutes les formes de commerces, c'est notre position. C'est-à-dire que nous puissions rester ouverts avec ces rayons, que les petits commerçants puissent être ouverts dans un cadre de prévention extrêmement stricte et que le e-commerce continue. C'est une décision contraire qui a été prise, nous l'appliqueront bien évidemment", explique-t-il. 

Le patron de Système U "aurait préféré des choses différentes" sur le plan de l'équité. Dominique Schelcher reconnait également que les mesures vont amener "un degré de complexité pour les clients". "On en appelle au civisme des Français, on fera tout pour que ce soit clair en point de vente". 

"Apprenons à vivre dans la durée"

"On est en train d'apprendre à vivre avec un virus et je pense dans la durée", ajoute-t-il. "On va devoir vivre avec ça, avec des décisions qui ne font pas plaisir tout le temps, mais c'est la réalité. Pour des raisons sanitaires ça s'impose à nous et apprenons à vivre dans la durée", a insisté Dominique Schelcher, tout en rappelant maintenir le combat pour obtenir la réouverture des commerces, "chez nous et chez les autres". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grande distribution Information Alimentation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants