1 min de lecture Bruit

Confinement : la pollution sonore diminue et la nature reprend ses droits en ville

Un projet international compare les niveaux sonores avant et après confinement : la diminution de la pollution sonore est remarquable.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Confinement : la pollution sonore diminue et la nature reprend ses droits en ville Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrick Isson édité par Camille Sarazin

Un géographe toulousain vient de lancer un projet international pour comparer les niveaux sonores avant et après confinement. Plus de 200 personnes y participent dans le monde entier et les premiers résultats sont spectaculaires.

Le 16 mars, à 19 heures, le bruit de la ville enregistrée d’une fenêtre de Toulouse est assourdissant. En cause : la circulation. De ce même appartement, quatre jours plus tard, on entend les oiseaux chanter. On est pourtant vendredi à ce qui devrait être l’heure de pointe. 


"Le bruit du vent dans les feuilles, le bruit des oiseaux, on a ces bruits qui reprennent le dessus dans les enregistrements. Les oiseaux prennent un peu plus de temps pour chanter, on le voit dans quelques unes de nos premières données", explique Samuel Challéat, géographe et chercheur au CNRS.

En l’absence de pollution sonore, les oiseaux dépensent moins d’énergie pour communiquer, notamment pour la reproduction. Ce qui devrait avoir des conséquences dans quelques semaines. "On peut imaginer que cette année, on est moins de mortalité chez certaines espèces par gain énergétique et puis une meilleure natalité par augmentation du succès reproducteur", explique le chercheur.

À lire aussi
politique
Vaccination obligatoire : d'abord les soignants avant toute la population ?


Y aura-t-il plus d’espèces et plus d’oiseaux en milieu urbain ? Tout cela sera-t-il effacé après le confinement ? L’étude scientifique rendra ses conclusions au mois de septembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bruit Confinement Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants