1 min de lecture Société

Confinement : 4% des couples envisagent la rupture, selon une étude

VU DANS LA PRESSE - Selon une étude Ifop, près d'un couple sur dix envisage de "prendre leurs distances" à l'issue du confinement.

Un couple fâché (illustration)
Un couple fâché (illustration)
Youen
Youen Tanguy Journaliste

Les couples vont-ils survivre au confinement ? C'est la question que se posent de nombreux Français depuis le début du confinement, mi-mars. En effet, les couples sont soumis à rude épreuve, parfois confinés dans des petits espaces, au chômage partiel pour certains.

L'institut français d'opinion publique (Ifop) s'est intéressé à la question. Dans une étude pour charles.co, rendue publique ce mardi 5 mai et révélée par nos confrères du Parisien, on apprend que le confinement se passe plutôt bien pour la majeure partie des couples. En effet, c'est ce que disent 60% des couples interrogés. Un tiers d'entre eux affirment même qu'il se sont rapprochés.

Mais il y a de l'eau dans le gaz pour d'autres. Ainsi, un couple sur dix envisage de "prendre leurs distances" une fois le confinement terminé et 4% parlent même d'une rupture. Une tendance que l'on remarque "plutôt chez les jeunes couples, sans doute les plus fragiles, assure au Parisien François Kraus, directeur du pôle Politique/Actualité à l’Ifop, qui ajoute que pour eux, "le confinement a été un poison et non un ciment".

On peut noter deux autres chiffres intéressants : seuls 12% des couples interrogés se disent prêts à revivre une telle période et un quart ont trouvé le moyen de rejoindre, ou se faire rejoindre, par leur partenaire depuis la mi-mars. "On note surtout, dans l’étude, un gros besoin d’affection et de tendresse chez les gens", explique enfin François Kraus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Amour Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants