1 min de lecture Animaux

Comment les animaux parviennent-ils à résoudre leurs conflits ?

Le 18 octobre est la journée internationale pour la résolution des conflits. L'occasion de se pencher sur la manière dont les animaux tentent d'éviter ou de solutionner les leurs.

ecologie On refait la planète La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Comment les animaux parviennent-ils à résoudre leurs conflits ? Crédit Image : AFP PHOTO / Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology/ Martin Surbeck | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
Allain Bougrain Dubourg édité par Valentin Deleforterie

Au fond, les animaux passent plus de temps à tenter d'éviter les conflits qu'à les provoquer. S'il est à l'origine de la fameuse "loi du plus fort", Darwin a également souligné l'efficacité de la coopération. Pour lui, l'empathie et la solidarité étaient aussi des moteurs de l'évolution

Il y a toujours une recherche d'évitement pour les animaux les plus faibles. Parmi les outils permettant d'échapper aux conflits, le camouflage est l'un des plus efficaces. C'est "l'arme" de prédilection du poisson-pierre, du serpent-liane ou encore le phasme, cet insecte qui ressemble à une petite branche. 

La protection fait également partie de l'arsenal dissuasif des animaux. C'est le cas pour le pangolin, qui bénéficie d'une formidable armure : sa côte de mailles. C'est également le cas pour le poulpe et la seiche, qui projettent de l'encre sur leur adversaire lorsqu'ils se sentent menacés. 

Plus radicale, l'automutilation aussi peut permettre d'éviter un conflit. Certains lézards sont capables de couper leur queue pour échapper aux prédateurs. Il en va de même pour les méduses ou certains vers qui peuvent régénérer leurs membres après mutilation. 

Des animaux "menteurs"

À lire aussi
Un policier qui patrouille pendant le couvre-feu à Paris, le 17 octobre 2020. Coronavirus France
Couvre-feu : est-il possible de promener son animal domestique ?

Les plus étonnants demeurent certainement les animaux "menteurs". En Afrique du Sud, des éthologistes écossais ont constaté le comportement étonnant d'un babouin poursuivi par le chef du groupe parce qu'il s'était attaqué à un jeune. Ne pouvant échapper à la colère du dominant, le babouin s'est brusquement dressé sur ses pattes arrières en scrutant l'horizon comme s'il apercevait un prédateur.

Son poursuivant, inquiet, l'a imité et a fini par oublier qu'il voulait initialement le corriger. Puisqu'il est question de singes, il demeure intéressant de se pencher sur le comportement des bonobos, qui font l'amour pour calmer l'agressivité de leurs semblables. Les primatologues ont ainsi identifié une vingtaine de gestes et vocalisations distincts pour signifier le désir de copuler.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Animaux Conflit Nature
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants