1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Charcuterie, viande rouge et cancer : Christian Le Lann regrette qu'on "donne un coup supplémentaire" aux éleveurs français
1 min de lecture

Charcuterie, viande rouge et cancer : Christian Le Lann regrette qu'on "donne un coup supplémentaire" aux éleveurs français

REPLAY / INVITÉ RTL - Pour le président de la Confédération française de la boucherie charcuterie traiteur (CFBCT), il ne faut pas céder à la "panique" mais "privilégier la viande française".

De la viande de beauf dans une boucherie
De la viande de beauf dans une boucherie
Crédit : REMY GABALDA / AFP
Charcuterie, viande rouge, cancer : Christian Le Lann regrette qu'on "donne un coup supplémentaire" aux éleveurs français
04:13
Charcuterie, viande rouge, cancer : Christian Le Lann regrette qu'on "donne un coup supplémentaire" aux éleveurs français
04:16
Claire Gaveau
Claire Gaveau

La viande rouge et la viande transformée sont-elles dangereuses pour la santé ? Oui, selon l'agence cancer de l'Organisation mondiale de la Santé qui a révélé que celles-ci étaient "probablement" cancérogènes. Une annonce qui n'inquiète guère Christian Le Lann, président de la Confédération française de la boucherie charcuterie traiteur (CFBCT). "Ce n'est pas d'aujourd'hui qu'on entend dire que la surconsommation de viande peut entraîner un cancer colorectal", lance-t-il au micro de RTL. Avant de questionner : "Est-ce qu'on a étudié si vous mangez soixante yaourts par jour, quelles seraient les conséquences ?".

Mais, si le spécialiste refuse de parler de "panique", il craint notamment des répercussions pour l'élevage français. "L'élevage français est une nouvelle fois attaqué au moment où il y a des accords bilatéraux entre l'Europe et les États-Unis. Dans notre pays, c'est un élevage en général à l'herbe, avec des céréales, des troupeaux allaitants pour la plupart. Ce sont des gens qui se sacrifient et là, on leur redonne un coup supplémentaire", regrette-t-il.

Le consommateur veut manger moins de viande mais de la bonne viande

Christian Le Lann, président de la Confédération française de la boucherie charcuterie traiteur (CFBCT)

Christian Le Lann espère notamment un retour aux fondamentaux. "Nous, on n'a pas de baisse de la consommation. Dans ce pays, il ne faut pas faire n'importe quoi, comme l'agrobusiness et les fermes usines, et revenir à des produits plus simples", car selon lui, "le consommateur veut manger moins de viande mais de la bonne viande". Et pour cela, le président de la CFBTC encourage à manger français. "Il faut privilégier la viande française car il y a des règles d’hygiène, des règles sanitaires auxquelles sont soumis les éleveurs", déclare-t-il. Il faut les encourager". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/