1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Certificat de rétablissement : quelles sont les conditions pour le transformer en passe vaccinal ?
1 min de lecture

Certificat de rétablissement : quelles sont les conditions pour le transformer en passe vaccinal ?

Olivier Véran a rappelé qu'une infection à la Covid-19 était "égale" à une injection de vaccin dans le cadre du passe vaccinal. Ainsi, les Français contaminés doivent obtenir leur certificat de rétablissement pour prolonger leur passe vaccinal. Mais leurs droits divergent selon le test effectué.

Le passe sanitaire peut être prolongé grâce à un certificat de rétablissement.
Le passe sanitaire peut être prolongé grâce à un certificat de rétablissement.
Crédit : Aline Morcillo / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Théo Putavy

"Si vous avez eu une injection et deux épisodes infectieux, ou que vous avez eu deux injections et une infection, ou que vous ayez eu trois injections de vaccin, vous conserverez le bénéfice de votre passe", a assuré Olivier Véran mercredi 2 février sur BFMTV. Se pose alors la question de l'obtention d'un certificat de rétablissement. 

Le ministère de la Santé indique que le certificat de rétablissement est le résultat positif d'un test PCR ou antigénique qui doit dater de plus de 11 jours et de moins de 6 mois. Il permet de prolonger la validité du passe vaccinal en France à l'aide d'un nouveau QR code obtenu sur la plateforme SI-DEP ou auprès du laboratoire qui vous a dépisté. 

Toutefois, le gouvernement précise que le résultat positif d'un test antigénique "n'est pas pris en compte aux frontières". Seul un test PCR peut être utilisé dans le cadre de voyages à l'étranger "en fonction des règles qui s’appliquent dans chaque pays". 

Pas de risque en faisant une dose de rappel malgré une infection

Si vous ne voyagez pas dans un des 60 pays s'inscrivant dans une démarche d'interopérabilité ou que votre certificat de rétablissement n'est pas reconnu selon les restrictions sanitaires en place, il est tout à fait possible de recevoir une dose de rappel anticipée même si vous avez récemment été contaminés

À lire aussi

Contactée par RTL.fr, la Direction générale de la santé (DGS) rappelle qu'une "infection au Covid-19 ne constitue pas un cas de contre-indication à la vaccination, le risque d’hyper-réactogénécité étant très marginal". Mais celle-ci n'apportera pas "de bénéfice direct car la personne a déjà eu une stimulation immunitaire". Le passe vaccinal sera alors valide 7 jours après l'injection.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.