2 min de lecture Costumes

C'est quand Halloween ? Les clowns, persona non grata de la soirée du 31 octobre

Dans le contexte de psychose autour des "clowns maléfiques", la police multiplie les avertissements pour inciter les fêtards à ne pas se grimer d'un nez rouge.

Le phénomène des clowns agressifs s'étend en Bourgogne et Rhône-Alpes. (Illustration)
Le phénomène des clowns agressifs s'étend en Bourgogne et Rhône-Alpes. (Illustration) Crédit : AFP / YASUYOSHI CHIBA
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Pour les amateurs d'American Horror Story, le déguisement de clown aurait pu être un costume parfait pour Halloween mais un simple nez rouge et un pantalon coloré pourraient faire désordre. La psychose ambiante autour de ces personnages grimés n'est pas retombée.

Des faits-divers inquiétant

Depuis la première apparition d'un "faux clown" à Périgueux le 10 octobre dernier, les affaires se sont succédées. Trois plaintes ont été enregistrées dans le Nord-Pas-de-Calais, puis six dans l'Hérault. Deux condamnations ont même été enregistrées : six mois de prison avec sursis pour un plaisantin de 19 ans à Béthune et même douze mois de prison dont quatre ferme pour un jeune de 18 ans à Montpellier.

Interdiction à Vendargues, dans l'Hérault

À Vendargues, dans la banlieue montpelliéraine, le maire a lui décidé d'interdire à toutes les personnes âgées de 13 ans et plus de se déguiser ou se grimer en clown "afin d'éviter toute confusion et perturbation éventuelles à l'occasion de la fête d'Halloween et du défilé", précise l'arrêté municipal. 

La police met en garde contre les faux-clowns

La commune de 6.000 habitants demeure la seule ville à avoir pris une telle mesure, mais la police nationale a pris le relais sur les réseaux sociaux pour endiguer ce phénomène. Contacté par RTL.fr, la préfecture de police de Paris assure qu'aucune mesure particulière n'a été prise pour contrer la propagation des clowns. Mais attention, les forces de l'ordre pourraient s'appuyer sur un texte de loi pour assurer la sécurité et le bon déroulement de la soirée du 31 octobre.

Les faux-clowns risquent une amende

À lire aussi
2400 enfants invités au Chateau de Versailles vacances
Une journée de roi pour 2.400 petits Parisiens qui ne partent pas en vacances

Le simple fait de dissimuler son visage est un acte répréhensibleLa loi du 11 octobre 2010 stipule que "nul ne peut, dans l'espace public, porter une tenue destinée à dissimuler son visage". C'est notamment sur ce texte de loi que ce sont appuyé les condamnations des deux jeunes dans le Nord et l'Hérault. Celles-ci étant aggravées par le port d'une arme blanche puisque la dissimulation du visage est simplement punie par une contravention de catégorie 2 pouvant atteindre maximum 150 euros

La rédaction vous recommande




 

Lire la suite
Costumes Fête Halloween
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants