2 min de lecture Bouches-du-rhône

Bouches-du-Rhône : il y a trois fois plus de cancers à Fos-sur-Mer qu'ailleurs

Les émanations des usines, spécialisées dans la chimie, le raffinage ou l'incinération de déchets industriels, pourraient en être l'une des principales causes.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Bouches-du-Rhône il y a trois plus de cancers à Fos-sur-Mer qu'ailleurs Crédit Image : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP | Crédit Média : Hugo Amelin | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Hugo Amelin et Ludovic Galtier

Selon une étude financée par l'Agence nationale de sécurité au travail, il y a trois fois plus de cancers à Fos-sur-Mer qu'ailleurs en France. Trois fois plus de cancers du col de l'utérus pour les femmes par exemple. Le chiffre est le même à Port-Saint-Louis-du-Rhône, une autre commune qui borde l'étang de Berre. Fos-sur-Mer compte 17 sites classés Seveso et de très nombreuses usines : terminaux et dépôts pétroliers, un incinérateur de déchets industriels, des terminaux gaziers, deux aciéries et les haut fourneaux d'Arcelor Mittal. C'est simple, la zone industrielle couvre 7.000 des 9.000 hectares que compte la ville. Presque 80%.

Jusqu'à ce jour, on manque de données précises sur l'état de santé des riverains. Difficile d'en savoir plus auprès de la Sécurité sociale, même pour le maire socialiste de Fos-sur-Mer, René Raimondi. "Malheureusement, beaucoup de choses nous sont cachées. Lorsque l'on demande des études statistiques à la Sécurité sociale, on ne nous en fournit pas. On a des pics en ce moment de cancers de la vessie, des cancers assez ciblés chimie, assez ciblés pétrochimie. Le garant, qu'est le préfet, ne prend pas au sérieux ce qu'il se passe ici ou alors s'il le prend au sérieux et qu'il ne fait rien, c'est qu'il a vraiment des choses à cacher."

L'association a dressé une carte des risques avérés avec toutes les maladies reconnues comme maladies professionnelles contractées sur le bassin industriel.
L'association a dressé une carte des risques avérés avec toutes les maladies reconnues comme maladies professionnelles contractées sur le bassin industriel. Crédit : Hugo Amelin

L'APCME, une association de dix médecins, travaille depuis plus de 30 ans sur les maladies "éliminables", c'est-à-dire provoquées par l'activité de l'homme. Dans son viseur : la non-dénonciation par la Sécu des entreprises où il y a un vrai risque sanitaire. "Cet organisme va publier la liste des personnes atteintes, c'est-à-dire des victimes, sans jamais rendre public la liste des lieux qui les causent, c'est-à-dire des coupables", dénonce Marc Andéol, un des représentants. Des coupables, qui sont parmi les plus gros employeurs de la région, et que les pouvoirs publics renâclent à sanctionner pour leur pic de pollution.

Marie-Fernande Dagostino a perdu son mari en 2014. Victime d'un cancer du cerveau, Gabriel Dagostino, décédé à l'âge de 57 ans, a passé toute sa carrière chez Arcelor Mittal, à Fos-sur-Mer. Sa veuve affirme qu'il devait faire des relevés dans un four, et pour cela traverser de nombreuses fumées toxiques, avec un simple masque en carton. Aujourd'hui, elle se bat pour faire reconnaître le cancer de son mari comme maladie professionnelle, bien que la Sécurité sociale considère pour l'instant qu'un employé ne peut pas développer un cancer dans une entreprise de sidérurgie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bouches-du-rhône Cancer Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787329132
Bouches-du-Rhône : il y a trois fois plus de cancers à Fos-sur-Mer qu'ailleurs
Bouches-du-Rhône : il y a trois fois plus de cancers à Fos-sur-Mer qu'ailleurs
Les émanations des usines, spécialisées dans la chimie, le raffinage ou l'incinération de déchets industriels, pourraient en être l'une des principales causes.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/bouches-du-rhone-il-y-a-trois-fois-plus-de-cancers-a-fos-sur-mer-qu-ailleurs-7787329132
2017-02-20 08:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pF8wRz6O4TEAc8nzTjRhFg/330v220-2/online/image/2013/1013/7765524559_l-usine-arcelormittal-a-fos-sur-mer.jpg