1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Blocages du 17 novembre : la colère gronde et s'organise
1 min de lecture

Blocages du 17 novembre : la colère gronde et s'organise

Pour préparer l'épisode puydômois du blocage national prévu le 17 novembre, près de 300 personnes ont participé, ce weekend, à deux réunions publiques près de Clermont-Ferrand.

Une centaine de personnes réunies près d'Issoire (Puy-de-Dôme) pour préparer la manifestation du 17 novembre
Une centaine de personnes réunies près d'Issoire (Puy-de-Dôme) pour préparer la manifestation du 17 novembre
Crédit : Guillaume Frixon
Blocages du 17 novembre : la colère gronde et s'organise
01:04
micro generique
La rédaction de RTL

Les réseaux sociaux sont leur porte-voix. Se rassembler et surtout se coordonner en vue de la manifestation citoyenne du 17 novembre prochain, avec ou sans leurs gilets jaunes, des centaines de personnes sont venues écouter les "consignes" des administrateurs des pages Facebook appelant au grand rassemblement. 

"Nous ne sommes pas des organisateurs, nous faisons juste le lien avec les gens pour que tout se passe bien et en toute sécurité" explique Christelle, une infirmière à la voix qui porte au micro RTL de Guillaume Frixon. La quadragénaire soigne également son discours : "Nous sommes apolitiques. Qu’importe si certains partis politiques ont essayé de récupérer le mouvement, ici, il n’y a pas d’étiquette politique : seul compte "le peuple". 

Et pour eux, les motifs de colère ne s’arrêtent pas à la seule hausse du prix de l’essence. Jeunes et moins jeunes, actifs ou non, tous crient leur "ras-le-bol de la baisse des retraites, du pouvoir d'achat, des petits salaires et des taxes à outrance".

Aucun achat effectué le 17 novembre

Alors si pour l’instant, les actions menées le jour J sont encore tenues secrètes, trois lieux de rendez-vous matinaux sont d’ores et déjà prévus à la périphérie de Clermont-Ferrand. Un cortège de voitures devrait donc conduire, toute la journée, les automobilistes à une opération escargot visant à bloquer l’accès complet à la ville. Avec un mot d’ordre supplémentaire : n’effectuer ce jour-là aucun achat afin de "paralyser l’économie du pays et forcer nos gouvernants à nous entendre", tonne l’un des participants.

À lire aussi

Jusqu’au samedi 17 novembre, 45.000 tracts appelant à la manifestation vont être distribués dans l’agglomération clermontoise. En France, ce sont 400 lieux de blocage qui sont référencés, là encore, sur les réseaux sociaux. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/