1 min de lecture Affaire Bygmalion

Bastien Millot, l'ex-patron de Bygmalion, de nouveau mis en examen

Il est mis en examen cette fois pour complicité de financement illégal de campagne électorale et complicité d'escroquerie.

Bastien Millot, co-fondateur et ex-patron de Bygmalion.
Bastien Millot, co-fondateur et ex-patron de Bygmalion. Crédit : VALERY HACHE / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

C'est la deuxième fois dans l'affaire Bygmalion que l'ancien patron de la société du même nom est mis en examen. La première fois, c'était en octobre 2014 pour complicité de faux et d'usage de faux. Cette fois, il a été mis en examen mardi pour complicité de financement illégal de campagne électorale et complicité d'escroquerie par les juges d'instruction. 

Bastien Millot était le patron de la société Bygmalion au moment où de fausses factures auraient été éditées par une de ses filiales, Event and Cie. Ces fausses factures entre Event and Cie et l'UMP auraient permis de ne pas dépasser le budget de campagne présidentielle autorisé de Nicolas Sarkozy. Environ 18,5 millions d'euros auraient ainsi été facturés à l'UMP alors qu'il s'agirait de dépenses effectuées par Nicolas Sarkozy.

Bastien Millot mis en cause par ses anciens collaborateurs

Le patron de Bygmalion de l'époque conteste avoir eu connaissance de la fraude. Treize personnes sont mises en examen. Parmi elles, outre Bastien Millot, trois anciens cadres de Bygmalion, Guy Alvès, Franck Attal et Sébastien Borivent. Tous reconnaissent avoir eu connaissance de la fraude sauf Bastien Millot. Ses trois anciens associés le mettent pourtant en cause. Sébastien Borivent a affirmé aux magistrats selon une source proche du dossier que Bastien Millot avait donné son "feu vert".

À lire aussi
Nicolas Sakozy justice
Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy déçu par le rejet du Conseil constitutionnel


Pour Me Rault, l'avocate de Bastien Millot, "la seule chose qui rattache mon client à cette affaire, c'est qu'il était le président de Bygmalion, la maison mère". "Mais rien ne le rattache à la campagne et au travail d'Event and Cie durant cette campagne. Il n'a jamais dirigé Event et n'en a jamais été actionnaire", a affirmé l'avocate à l'AFP. "Cette mise en examen n'est pas justifiée et ne correspond pas à la réalité historique des événements", a-t-elle ajouté. Bastien Millot est mis en examen dans une autre affaire concernant des soupçons de favoritisme sur des contrats payés par France Télévisions à Bygmalion.

Le 4 septembre dernier, Nicolas Sarkozy a été entendu en audition libre dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Bygmalion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Bygmalion Bastien Millot Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779732113
Bastien Millot, l'ex-patron de Bygmalion, de nouveau mis en examen
Bastien Millot, l'ex-patron de Bygmalion, de nouveau mis en examen
Il est mis en examen cette fois pour complicité de financement illégal de campagne électorale et complicité d'escroquerie.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/bastien-millot-l-ex-patron-de-bygmalion-de-nouveau-mis-en-examen-7779732113
2015-09-15 19:09:11
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3H5cCLRiJTFECVenxNdQvQ/330v220-2/online/image/2015/0915/7779732122_000-par8053348.jpg