1 min de lecture Baccalauréat

Baccalauréat : "Pour l'avoir en anglais, il faut un niveau de fin de 5ème", dit un professeur

Pour William Lafleur, professeur d'anglais depuis près de 10 ans, la nouvelle réforme du baccalauréat a été faite à la "va-vite".

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Baccalauréat : "Pour l'avoir en anglais, il faut un niveau de fin de 5ème", dit un professeur Crédit Image : FREDERICK FLORIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Esther Serrajordia

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé lundi 6 janvier des évolutions dans la nouvelle formule du bac qui est appliquée depuis la rentrée de septembre. Réduction du nombre de textes à étudier pendant les cours de Français, des groupes plus hétérogènes pour les mathématiques... La réforme met aussi en place des évolutions dans l'enseignement des langues étrangères. 

William Lafleur, Monsieur le Prof sur Twitter, est professeur d'anglais en lycée dans l'Académie de Versailles depuis près de 10 ans. "Les élèves profitent de nouveaux outils qu'on n'avait pas à l'époque, les outils informatiques ou les sites de vidéo à la demande donc ils regardent des contenus en anglais, ils sont plus à l'aise en anglais que nous l'étions. Il y a moins cette peur d'être jugés par les camarades", déclare-t-il. 

Selon lui, il est compliqué de comparer les niveaux d'anglais des élèves entre les années car "on truque leur note, on leur ment sur leur niveau". "Avec la nouvelle réforme du bac, on vient d'avoir les barèmes il y a un mois, on remarque, si on fait les calculs, que pour obtenir une note de 15 ou de 16/20 il leur faut un niveau A2 en première. C'est celui qu'on vise en fin de 5ème. Ce qui veut dire que pour avoir le bac, en anglais, il faut avoir un niveau de fin de 5ème", déplore-t-il. 

Selon lui, les notes n'ont plus de sens. "C'est un peu inquiétant. On les surnote donc les élèves ne connaissent pas vraiment leur niveau (...). On a l'impression que cette réforme a été faite un peu à la va vite, sans nous consulter", affirme William Lafleur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Baccalauréat Lycée Bacheliers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants