1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Automobile : pourquoi la 2CV de Citroën était-elle révolutionnaire ?
2 min de lecture

Automobile : pourquoi la 2CV de Citroën était-elle révolutionnaire ?

En quelques années, elle s'imposera comme le modèle de référence, une voiture populaire, la voiture préférée des Français et même de Bourvil dans "Le Corniaud".

Une 2CV circulant sur les routes de France (illustration)
Une 2CV circulant sur les routes de France (illustration)
Crédit : Etienne Baudu - RTL
L'INTÉGRALE - Automobile : pourquoi la 2CV de Citroën était-elle révolutionnaire ?
00:39:30
RÉCIT - Automobile : le jour où Citroën dévoile la 2CV
00:02:37
Capucine Trollion & Bastien Robin

Le 7 octobre 1948, Citroën dévoile la 2CV au salon de l'automobile de Paris.4 places, 4 à 5 litres aux 100, et 60 km/h. Elle peut transporter quatre personnes et 50 kg de pommes de terre ou un tonnelet, entre autres. La livraison est prévue pour l'année suivante pour 185.000 francs. 


Le jour de la présentation de la 2CV est "un jour très très important, car il plane ce jour-là un mystère au Grand Palais", raconte Christophe Bourroux, journaliste spécialiste auto sur RTL au micro de Jour J. 

"Cette voiture, on en parle depuis 9 ans (...) elle est surnommée par la presse 'La toujours pas vue' (...) donc il y a une attente de dingue", poursuit-il. Elle aurait dû être dévoilée en 1939, mais avec la Seconde Guerre mondiale, sa sortie est repoussée à 1948.

Et quel était le cahier des charges de cette voiture révolutionnaire ?  "C'est une voiture pour tout le monde et pour toutes les routes (...) à la sortie de la Guerre, il n'y a pas de voiture, l'industrie automobile a du mal à redémarrer et la 2CV est très attendue car on a besoin d'une petite voiture économique, fiable et qui peut aller de partout", décrit Denis Huille, responsable du Conservatoire Citroën, auteur du Grand livre Citroën du centenaire.

Une voiture "moins chère que ses concurrentes"

À écouter aussi

"Les roues avant sont motrices et généralement à l'époque, c'étaient plutôt les roues arrières qui l'étaient. Et on sait que c'est plus facile à conduire ainsi", ajoute Denis Hulle au micro de Jour J. En plus de son côté utilitaire, "elle coûtait moins cher que ses concurrentes environ 200.000 francs de l'époque (...) ses concurrentes étaient au-dessus de 300.000 francs", précise-t-il. Plus encore, les pédales étaient adaptées pour les sabots, "car au départ, cette voiture s'adressait à la population rurale", note Christophe Bourroux. 

La 2CV s'adressait aussi "aux couches populaires", analyse Flavie Flament. "On peut dire d'une certaine façon, que c'est la première voiture lowcost", renchérit Christophe Bourroux. "Je pense que le public a été hyper stupéfait et hyper intéressée par une voiture qui n'existait pas. C'était nouveau et ça correspondait à la fin de la Guerre et on avait envie de s'évader", conclut-il. 

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/