1 min de lecture Attentats en France

Attentats en France : l'enquête sur Amedy Coulibaly se poursuit à l'international

ÉCLAIRAGE - Amedy Coulibaly aurait été localisé en Espagne les 1er et 2 janvier grâce à son téléphone portable. Un complice présumé a été arrêté en Belgique. Le point sur l'enquête.

Amedy Coulibaly a été localisé en Espagne les 1 et 2 janvier.
Amedy Coulibaly a été localisé en Espagne les 1 et 2 janvier. Crédit : Capture d'écran Dailymotion
Georges Brenier et La rédaction numérique de RTL

Auteur de la fusillade à Montrouge jeudi 8 janvier, et de la prise d'otages porte de Vincennes qui a fait 5 morts dont lui-même le lendemain, Amedy Coulibaly avait franchi la frontière franco-espagnole quelques jours avant ces attentats. C'est ce que permettrait de conclure l'étude du téléphone portable du terroriste. Son mobile "borne" effectivement dans la capitale espagnole les 1er et 2 janvier derniers.

À Madrid pour accompagner sa femme partie en Syrie

Amedy Coulibaly est soupçonné d’avoir passé ces deux jours sur place avec son épouse Hayat Boumeddiene avant de la déposer à l’aéroport, où la jeune femme de 26 ans a embarqué le 2 janvier à bord d’un vol en direction d’Istanbul, en Turquie, avant de franchir quelques jours plus tard la frontière syrienne.

La justice espagnole serait en train d'enquêter sur ce bref séjour du terroriste qui se réclame de l'État Islamique. La Guarda Civil veut notamment savoir si le Français a bénéficier du soutien de réseaux de l'autre côté des Pyrénées.

Un homme arrêté en Belgique

À des centaines de kilomètres au Nord, l'enquête se poursuit également en Belgique. Un trafiquant d'armes y a été arrêté, suspecté d'avoir fourni Coulibaly.

À lire aussi
Éric Ciotti sur RTL Attentats à Paris
Attaque à la préfecture : le tueur "n'aurait pas dû se trouver là", dit Ciotti sur RTL

D'après les enquêteurs, c'est cet homme qui a racheté la Mini Cooper du couple. La policie judicaire n'a pas encore de preuve, mais elle est persuadée que le preneur d'otages s'est débarrassé de sa voiture non pas contre de l'argent, mais en échange des charges explosives et d'une quinzaine d'armes automatiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Fusillade à Montrouge Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants