1 min de lecture Urgences

Attentats à Paris : quels sont les hôpitaux engorgés ?

En cas de petite blessure ou d'urgence médicale, certains hôpitaux sont à éviter. Ils accueillent déjà les personnes blessées dans les attentats du 13 novembre.

Un hôpital d'Orléans (illustration)
Un hôpital d'Orléans (illustration) Crédit : AFP

Vendredi 13 novembre, aux alentours de 22h30, l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) a déclenché le plan blanc, à la suite des attentats qui ont coûté la vie à 129 personnes et fait plus de 300 blessés. Le plan blanc est un protocole d'urgence qui prévoit la répartition dans les hôpitaux en cas de situation exceptionnelle qui donne lieu à l'afflux de nombreux blessés, comme ce fut le cas vendredi soir. 

Cinq hôpitaux, Lariboisière (Xe arrondissement de Paris), La Pitié Salpêtrière (XIIIe), Pompidou (XVe), Bichat (XVIIIe) et Beaujon (Clichy, Hauts-de-Seine) étaient sur le pied de guerre dès vendredi soir pour accueillir et soigner au plus vite les urgences absolues. Les blessés légers et les personnes traumatisées ont, elles, été dirigées en dehors de ces "trauma centers", vers d'autres centres hospitaliers de la capitale. Toutefois, "sur les 415 personnes prises en charge depuis vendredi soir dans les hôpitaux de l’AP-HP, 218 sont déjà sorties", précise un communiqué de l'AP-HP publié dimanche en fin d'après-midi.

Les opérations non urgentes reportées

En cas de plan blanc, les autorités de santé font appel aux médecins, mobilisent les services d’urgence et gèrent les lits disponibles et les ambulances permettant l'acheminement des patients vers les centres hospitaliers. Le plan blanc coordonne entre eux les hôpitaux sollicités et encourage les sorties anticipées pour les patients dont l'état de santé le permet. Les opérations non urgentes sont reportées au profit des plus pressantes. Les personnes en attente d'opération non urgente doivent s'attendre à ce que celles-ci soient éventuellement décalées de plusieurs jours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Urgences Hôpitaux Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants