2 min de lecture Attentat à Nice

Attentat à Nice : qu'est-ce que l'opération Sentinelle ?

ÉCLAIRAGE - Mise en place en janvier 2015, l'opération Sentinelle, qui consiste à déployer des soldats pour assurer la sécurité de certains "points sensibles" du territoire, va se poursuivre.

Un soldat de l'opération Sentinelle
Un soldat de l'opération Sentinelle Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Paul Véronique
Paul Véronique

"Nous allons maintenir à un haut niveau l'opération Sentinelle, celle qui permet de mobiliser 10.000 militaires en plus des gendarmes et policiers", annonçait François Hollande la nuit du 14 juillet, après l'attentat de Nice. Le Président revenait alors sur la baisse des effectifs militaires qu'il comptait mettre en œuvre à la fin du mois, dans le cadre de l'opération Sentinelle. Cette dernière avait été lancée à la suite des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher en janvier 2015.


Le point de départ de l'opération sentinelle remonte au 12 janvier 2015. Mise en place par François Hollande, elle consiste à déployer des soldats pour assurer la sécurité de certains "points sensibles" du territoire. Cela peut être devant des lieux de culte, des gares ou simplement dans la rue. La présence de militaires, armés de fusils d'assaut Famas se veut aussi dissuasive et a pour objectif de rassurer la population. Pourtant, en l'espèce, l'action des militaires en cas d'attaque terroriste est très encadrée.

10.000 militaires répartis sur le territoire

En février 2015, le déploiement est pleinement opérationnel. Il compte alors près de 10.412 militaires répartis sur l'ensemble du territoire. Un peu plus de 6.500 d'entre eux sont présents en Île-de-France. À l'origine plutôt statiques, ils avaient pour mission de surveiller des sites parmi les 830 classés sensibles. Mais leur mission va évoluer petit à petit vers des patrouilles mobiles. Quelques mois après son lancement, la décision est prise de réduire le nombre de soldats en patrouille à 7.000 puis à 3.000. Mais les attentats de novembre feront revenir leur nombre à 10.000. De même avec les attentats de Nice, alors que Jean-Yves Le Drian avait annoncé une réduction des effectifs à 7.000 hommes le 11 juillet. François Hollande est revenu dessus le soir du 14 juillet en annonçant un maintien à 10.000. 

À lire aussi
Christian Estrosi lors de l'hommage aux victimes de l'attentat de Nice, le 14 juillet 2018 terrorisme
Attentat de Nice : un deuxième suspect remis en liberté

Remise en cause de l'efficacité du dispositif

77% des Français soutiennent l'opération sentinelle d'après un sondage Ifop-Dicod de mars 2016. Mais malgré cette popularité au sein de la population, de nombreuses critiques viennent remettre en cause l'efficacité du déploiement. En effet, la présence dissuasive des militaires n'a pas empêché les attentats de se produire, d'autant plus que leur intervention reste très encadrée quand ils agissent sur le territoire. Une enquête de L'Obs révèle que des militaires qui se trouvaient à proximité du Bataclan n'avaient pas pu intervenir au soir du 13 novembre.

Au-delà de la remise en cause du dispositif, plusieurs rapports ou témoignages sont venus pointer la fatigue des soldats engagés dans l'opération. Un rapport du Haut comité d’évaluation de la condition militaire (HCECM), remis au ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian en juin, est aussi venu dénoncer des conditions de "mal logement" des soldats. Un fait qui accentue par la même leur épuisement. D'après un rapport de l'armée de Terre, entre l'opération Sentinelle et les opérations extérieures, les soldats sont en moyenne absents de chez eux entre 180 et 230 jours par an.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Terrorisme Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784138314
Attentat à Nice : qu'est-ce que l'opération Sentinelle ?
Attentat à Nice : qu'est-ce que l'opération Sentinelle ?
ÉCLAIRAGE - Mise en place en janvier 2015, l'opération Sentinelle, qui consiste à déployer des soldats pour assurer la sécurité de certains "points sensibles" du territoire, va se poursuivre.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/attentat-a-nice-qu-est-ce-que-l-operation-sentinelle-7784138314
2016-07-18 15:49:38
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KQZ5KfQVrrxPfgZKmQtX5w/330v220-2/online/image/2016/0718/7784138318_kenzo-tribouillard-afp.jpg