3 min de lecture Attentat à Nice

Attentat à Nice : bisexuel, violent... Le portrait de Mohamed Lahouaiej Bouhlel se précise

PORTRAIT - Le téléphone portable du terroriste et les auditions de ses proches permettent de préciser sa personnalité.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Télécharger Attentat à Nice: quelle était la personnalité du terroriste de Nice ? Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date : La page de l'émission
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
avec Thomas Prouteau et Paul Véronique

Les enquêteur tentent de dresser le portrait du terroriste de Nice et, au fur et à mesure de leurs investigations, un surprenant portrait se dévoile. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est décrit comme un homme qui se serait radicalisé rapidement, en quelques semaines. D'après les témoignages de ses proches et de ses voisins, le terroriste de Nice était peu religieux, consommait de l'alcool et du porc (deux interdits fondamentaux de la religion musulmane) il y a encore quelques mois. Dans leurs dépositions, des connaissances de l'homme disent qu'il s'était mis à beaucoup parler de religion ces dernières semaines. Mais paradoxalement, avant cela il n'avait jamais fréquenté de mosquées ou pratiqué le ramadan.


D'après nos confrères du Parisien, les enquêteurs de la direction centrale de la police judiciaire ont découvert les noms de nombreuses conquêtes féminines et masculines dans son téléphone portable. "La plupart d'entre elles ont été auditionnées, et notamment un homme de 73 ans, présenté comme (son) principal amant", décrit le quotidien. Le terroriste est décrit comme "un obsédé sexuel" si l'on en croit les auditions de ses conquêtes. L'analyse de son téléphone et de son ordinateur a révélé la consultation de sites exposant des scènes "de propagande, de violences et de décapitations".

Instabilité psychiatrique

L'enquête a établi que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel était violent avec son ex-femme, qu'il battait régulièrement. Faisant preuve de sadisme psychologique, il lui arrivait aussi de déféquer dans le salon familial, pour la tourmenter, relate sa belle-famille. En outre, ses voisins racontent qu'il était aussi d'un mutisme inquiétant.

À lire aussi
Sandra Bertin, policière municipale de Nice, le 24 juillet 2015 justice
Attentat à Nice : la policière accusée de diffamation par Cazeneuve relaxée

En 2004, l'homme a été soigné pour une dépression, comme l'explique son père au micro de RTL. Son psychiatre de l'époque a révélé qu'il souffrait d'un trouble du discernement, une maladie pouvant conduire à la schizophrénie. C'est peu de temps après cet épisode de sa vie qu'il va se mettre à la musculation, un moyen pour lui de calmer ses nerfs. Le terroriste était également un gros consommateur de cannabis. Son dealer a fait partie des hommes interpellés à Nice le 16 juillet.

Le divorce demandé par son épouse l'aurait particulièrement atteint. "Elle va entendre parler de moi", déclarait-il souvent, retracent des proches. Sa relation aux femmes était trouble. Compulsif et obsessionnel, il courtisait de nombreuses femmes dans son entourage. C'était notamment la raison pour laquelle il était inscrit à des cours de salsa.

"Il battait sa femme. Ses enfants étaient traumatisés."

Âgé de 31 ans, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est un ressortissant tunisien né le 31 janvier 1985 à Msaken, dans la banlieue de Sousse, ville portuaire de l'est de la Tunisie. Il bénéficiait d'un titre de séjour en France valable jusqu'en janvier 2019. Domicilié dans un quartier de Nice où la police a mené des perquisitions, Mohamed Lahouaiej Bouhlel n'était pas connu des services antiterroristes. Il faisait seulement l'objet d'un contrôle judiciaire depuis le 27 janvier pour des faits de violences, notamment une altercation avec un automobiliste. Son casier judiciaire ne comporte donc pas de traces d'actes de terrorisme et il ne faisait pas non plus l'objet d'une fiche "S" de renseignement pour une éventuelle radicalisation.

Certains voisins l'ont décrit comme quelqu'un de solitaire et silencieux. "On le voyait tous les jours. Il ne faisait peur à personne", explique ainsi, au micro de RTL, une résidente qui le croisait régulièrement depuis son installation à Nice six mois auparavant. Néanmoins, une autre voisine décrit cet homme avec une toute autre personnalité. "Depuis qu'il s'est séparé de sa femme, je ne l'ai pas croisé (...) C'est un fou. Il battait sa femme. Ses enfants étaient traumatisés. Ce n'était pas un homme bien. C'était quelqu'un de violent", affirme cette femme prénommée Aïda.

Un dernier élément glaçant, est son attitude quelques heures avant l'attaque. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel s'était rendu sur la Promenade des Anglais pour profiter des festivités. Il avait alors pris des photos et les avaient envoyées à des proches. Parmi les clichés, des selfies prises avec des soldats de l'opération sentinelle. Il vantait alors la bonne ambiance de ce lieu sur lequel il allait précipiter son camion peu de temps après. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Terrorisme Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784137375
Attentat à Nice : bisexuel, violent... Le portrait de Mohamed Lahouaiej Bouhlel se précise
Attentat à Nice : bisexuel, violent... Le portrait de Mohamed Lahouaiej Bouhlel se précise
PORTRAIT - Le téléphone portable du terroriste et les auditions de ses proches permettent de préciser sa personnalité.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentat-a-nice-bisexuel-violent-le-portrait-mohamed-lahouaiej-bouhlel-se-precise-7784137375
2016-07-18 13:57:00
http://media.rtl.fr/cache/HokH18EqVhDulhc6y6ZdeQ/330v220-2/online/image/2016/0718/7784137474_mohamed-lahouaiej-bouhlel.jpg