1 min de lecture Gérard Collomb

Attaque à Marseille : le préfet du Rhône remplacé après de "graves dysfonctionnements"

Un dysfonctionnement administratif à la préfecture du Rhône serait à l'origine de la mise en liberté de l'assaillant de la gare Saint-Charles qui était en situation irrégulière en France.

Des voitures de police à l'entrée de la gare Saint-Charles (Marseille) dimanche 1er octobre.
Des voitures de police à l'entrée de la gare Saint-Charles (Marseille) dimanche 1er octobre. Crédit : Claude Paris/AP/SIPA
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Dix jours après l'attaque au couteau gare Saint-Charles à Marseille (Bouches-du-Rhône), la responsabilité de la préfecture du Rhône est plus que jamais pointée du doigt. Premier à en subir les conséquences : le préfet lui-même. Henri-Michel Comet va être remplacé, a indiqué une source gouvernementale mardi 10 octobre, après la remise d'un rapport pointant "de graves dysfonctionnements" qui ont conduit à la remise en liberté de l'assaillant de Marseille, qui a tué deux jeunes filles le 1er octobre.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé mardi un profond renouvellement au sein de l'équipe préfectorale du Rhône, "dès demain". Tout comme Henri-Michel Comet, préfet du Rhône et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le secrétaire général de la préfecture sera lui aussi remplacé, a précisé la source gouvernementale.

Guillaume Larrivé, porte-parole Les Républicains (LR) et députe de l'Yonne, a dénoncé mercredi 4 octobre un "scandale d'État", selon lui, dû à "l'immigrationnisme", dans une tribune publiée jeudi 5 octobre dans Le Figaro. "Si l'assassin a frappé à Marseille, c'est parce que l'immigrationnisme l'a permis. C'est un scandale d'État", estime le député LR, selon qui "jamais la tragédie n'aurait dû surgir si la funeste idéologie de l'ouverture totale n'avait été à l'œuvre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gérard Collomb Terrorisme Rhône
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants