1 min de lecture Pesticides

Arrêté anti-pesticides : "Il y a une carence de l'État", dénonce la maire de Parempuyre

INVITÉE RTL - Béatrice de François persiste et signe. Après s'être fait retoquer un premier arrêté contre les pesticides, l'édile de cette commune du Médoc vient d'en reprendre un.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Arrêté anti-pesticides : "Il y a une carence de l'État", dénonce la maire de Parempuyre Crédit Image : Jean-Francois MONIER / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Léa Stassinet

Béatrice de François fait partie de ces maires prêts à la désobéissance civile au nom de l'écologie. Comme son homologue breton de Langouët, l'édile de Parempuyre (Gironde), commune du Médoc comptant 8.200 habitants, elle a pris un arrêté interdisant l'utilisation des pesticides à moins de 100m de tout bâtiment de sa commune. C'est la 2e décision de ce type qu'elle prend, après avoir vu son premier arrêté suspendu. 

"Il me semble qu'il y a une carence de l'État, et que c'est à nous les maires de prendre des précautions pour préserver nos administrés", explique-t-elle au micro de RTL ce mercredi 28 août. Elle dit cependant autoriser les produits pour les agriculteurs s'étant mis "au bio". 

L'édile, qui souhaite voir le glyphosate interdit affirme "qu'il ne faut pas montrer les agriculteurs du doigt", mais demande au gouvernement de mettre en place des financements pour aider à la conversion de ces exploitants qui souhaitent se convertir eux aussi au bio. 

Son arrêté sera-t-il une nouvelle fois retoqué ? Béatrice de François garde confiance : "Je suis sereine et j'attends", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pesticides Maires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants