1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Arrestation du suspect de l'attaque de Levallois : "C'était une scène de film"
2 min de lecture

Arrestation du suspect de l'attaque de Levallois : "C'était une scène de film"

Alexandre était dans dans son véhicule sur l'A16 lors de l'arrestation de l'auteur présumé de l'attaque contre les militaires perpétré à Levallois-Perret, ce mercredi 9 août. Il raconte avoir été témoin "d'une scène de film".

Des militaires à Levallois, mercredi 9 août 2017
Des militaires à Levallois, mercredi 9 août 2017
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Arrestation sur l'Autoroute A16 : "C'était une scène de film"
00:44
Nicolas Burnens & Marie Demeulenaere

Six militaires de l'opération "Sentinelle" ont été délibérément blessés par un véhicule, mercredi 9 août vers 8h du matin, dans la commune de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). L'auteur présumé de l'attaque a lui été interpellé en début d'après-midi, dans le Pas-de-Calais. Témoin de la scène d'arrestation, Alexandre se trouvait dans son véhicule au moment où le véhicule a été intercepté sur l'autoroute A16.

"J'étais dans ma voiture, je prends la bretelle direction Calais [...] Et puis j'ai commencé à voir des voitures de gendarmes banalisées qui me doublaient et qui me disaient de me serrer vers la droite", témoigne l'automobiliste, encore sous le choc. Alexandre s'arrête donc sur la voie et attend les instructions des gendarmes, avant de finalement se rendre compte que des coups de feu sont tirés à quelques mètres de lui. "Je vois les gendarmes descendre de leur voiture et commencer à tirer", raconte le témoin. 

Une interpellation musclée et des coups de feu

Commence alors une véritable scène de film. "Ils tiraient sur un véhicule qui était plus loin, comme dans les films, au milieu de l'autoroute", poursuit Alexandre. Le conducteur prend peur lorsqu'il aperçoit un gendarme se jeter sur le bas coté de la route, apparemment blessé. "J'ai commencé à avoir peur, j'ai fait marche arrière sur l'autoroute. J'ai pris la bretelle et puis je suis rentré chez moi. Puis, j'ai prévenu tout le monde en disant qu'il ne fallait pas trop rester là". Choqué, Alexandre admet avoir du mal à réaliser ce qu'il s'est passé. "C'était une scène de film", répète l'automobiliste. 

L'individu interpellé se trouvait dans le même véhicule que celui qui a renversé les militaires. Son identité doit encore être établieÉdouard Philippe a confirmé l'information de l'arrestation : "À l'heure où je parle, un suspect, qui était au volant du véhicule incriminé, a été interpellé sur l'autoroute qui relie Paris à Boulogne-sur-Mer", a déclaré le Premier ministre, en félicitant "l'ensemble des forces de sécurité" pour cette interpellation réalisée "dans un délai très court". La section antiterroriste du Parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/