2 min de lecture Paris orly

Homme abattu à Orly : qu'est-ce que le dispositif Sentinelle ?

ÉCLAIRAGE - Les militaires attaqués étaient en patrouille dans l'aéroport d'Orly.

Des militaires à l'aéroport de Roissy, le 20 juillet 2016
Des militaires à l'aéroport de Roissy, le 20 juillet 2016
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'attaque à l'aéroport d'Orly, dans laquelle un homme a été abattu samedi 18 mars pour avoir tenté de dérober le fusil d'assaut, a rappelé l'importance du dispositif Sentinelle. Les soldats pris pour cible, membres de l'armée de l'Air, en faisaient partie. Cette mission représente une mobilisation sans précédent de l'armée sur le territoire national depuis la guerre d'Algérie. 


Au total, 7.000 militaires sont déployés en permanence en France - pour moitié en région parisienne - depuis l'attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015. Les militaires protègent des sites religieux (synagogues, mosquées..), particulièrement exposés au risque terroriste, ou très fréquentés (lieux touristiques, gares...). Ces moyens, fournis par l'armée de Terre, peuvent être portés à 10.000 hommes en cas d'attentat ou d'événement d'envergure à protéger. Parallèlement, 6.500 hommes sont engagés dans des opérations extérieures, principalement au Sahel (opération Barkhane) et au Levant contre le groupe État islamique (Chammal). 

Un dispositif pris pour cible à plusieurs reprises

En février 2015, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif avaient été agressés au couteau à Nice. En janvier 2016, un Français d'origine tunisienne avait foncé en voiture sur quatre militaires en faction devant la mosquée de Valence, qui l'avaient grièvement blessé en ripostant.

À lire aussi
Un policier sécurise l'aéroport d'Orly, à Paris paris orly
Attaque d'Orly : deux hommes placés en garde à vue

Désormais, les soldats, qui étaient à l'origine postés à l'entrée des sites sensibles, opèrent beaucoup plus en patrouilles, un mode opératoire jugé plus efficace par l'armée et qui les rend moins repérables et vulnérables. Ils sont toutefois présents "de manière quasi permanente" sur certains sites très fréquentés comme les aéroports ou les musées. 

En attendant le recrutement de 11.000 soldats supplémentaires en 2016-2017, l'opération Sentinelle, montée dans l'urgence, pèse fortement sur les militaires. Entre opérations extérieures et Sentinelle, ils sont éloignés jusqu'à 220 jours par an de leurs familles et ont vu le nombre de leurs jours d'entraînement chuter à 65 en 2015 et environ 70-75 en 2016, loin de l'objectif de 90 défini dans la loi de programmation militaire. Après l'attentat de Nice le 14 juillet 2016, 3.000 soldats ont été rappelés en 24 heures, 2.000 n'ont pas pris de congés et certains ont cumulé jusqu'à trois mois consécutifs de mission Sentinelle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris orly Militaires Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787724858
Homme abattu à Orly : qu'est-ce que le dispositif Sentinelle ?
Homme abattu à Orly : qu'est-ce que le dispositif Sentinelle ?
ÉCLAIRAGE - Les militaires attaqués étaient en patrouille dans l'aéroport d'Orly.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/homme-abattu-a-orly-qu-est-ce-que-le-dispositif-sentinelle-7787724858
2017-03-18 18:11:01
http://media.rtl.fr/cache/tkebrUZUKlGM8yLojtF1GQ/330v220-2/online/image/2017/0318/7787719666_des-militaires-a-l-aeroport-de-roissy-le-20-juillet-2016.jpg