2 min de lecture Agression sexuelle

Après les César 2020, le hashtag #JeSuisVictime s'impose sur Twitter

Quatre jours après que Roman Polanski a été sacré meilleur réalisateur aux César 2020, le scandale ne retombe pas. Après #Metoo et #Balancetonporc c'est un nouveau hashtag qui reflète la colère des femmes victimes de violences sexuelles : #JeSuisVictime.

Des manifestantes à Paris devant la Salle Pleyel où se tenait la cérémonie des César 2020
Des manifestantes à Paris devant la Salle Pleyel où se tenait la cérémonie des César 2020 Crédit : Lucas BARIOULET / AFP
Marie Gingault

La cérémonie des César 2020 a été marquée par la polémique Polanski : le réalisateur accusé d'agression sexuelle par douze femmes, a remporté trois César, dont celui du meilleur réalisateur pour son film J'accuse

Une récompense qui ne passe pas. L'actrice Adèle Haenel avait quitté la salle Pleyel au moment de l'annonce du résultat en scandant "Bravo la pédophilie !". Et si l'affaire Polanski secoue le cinéma français, elle a aussi bouleversé le réseau social Twitter qui voit émerger un nouveau hashtag symbole de la dénonciation : #JeSuisVictime.

Apparu à la suite de la cérémonie, le hashtag #JeSuisVictime déclenche une nouvelle vague de dénonciation des violences sexuelles sur Twitter. En 48 heures, plus de 80.000 tweets ont été publiés selon la comptabilité dressée par la plateforme de veille Visibrain, pour France Inter. Un score comparable à celui de #Balancetonporc en 2017. Via le réseau social, femmes et hommes prennent la parole et témoignent des agressions sexuelles qu'ils ont vécu. 

80% des abus sexuels commis par des proches

Le hashtag est apparu peu de temps après le #CésarDeLaHonte en soutien à Adèle Haenel. Un élan de courage qui force le respect : nombreux sont les internautes qui ont réagi au hashtag avec des messages de soutien a l'égard des victimes qui ont osé prendre la parole publiquement. 


Il en est de même pour le collectif féministe #NousToutes qui a témoigné de son soutien via un tweet. Le collectif a lancé un autre hashtag le #JaiPasDitOui qui fait suite à son enquête anonyme lancée le 6 février. Plus de 100.000 personnes avaient participé à cette enquête sur le consentement sexuel et le résultat est sans appel : 9 femmes sur 10 ont déjà eu le sentiment de subir une pression de leur partenaire pour avoir un rapport sexuel. Dans 88% des cas, cela s'est produit plusieurs fois.

À lire aussi
Didier Gailhaguet, le 5 février 2020. justice
Patinage : Didier Gailhaguet réclame 300.000 euros à la ministre des Sports

Parmi les nombreux témoignages recensés sous le #JeSuisVictime, beaucoup de récit dénoncent l'inceste. En 2015, le Collectif féministe contre le viol (CFCV) avait brisé une idée reçue, les agresseurs ne sont pas que de inconnus, bien loin de là. En effet "Près de 80% des agresseurs sont des proches" rappelait la campagne qui a été diffusée sur une dizaine de chaînes de télévision.

La police nationale a elle aussi réagit à cette nouvelle prise de parole collective. Dans un tweet, elle rappelle que des policiers spécialement formés sont disponibles 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. La Police Nationale appelle également dans son tweet, à porter plainte et déclare qu'il ne faut "rien laisser passer". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression sexuelle Violences Roman Polanski
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants