1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Antiterrorisme : de nouvelles antennes du GIGN et du Raid créées
1 min de lecture

Antiterrorisme : de nouvelles antennes du GIGN et du Raid créées

Le ministère de l'Intérieur renforce les effectifs pour faire face aux menaces d'attentats.

Le GIGN va renforcer la sécurité du Tour de France
Le GIGN va renforcer la sécurité du Tour de France
Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Nicolas Bamba & AFP

Ce mardi 19 avril, le ministère de l'Intérieur annonce que quatre nouvelles antennes du GIGN et trois nouvelles antennes du Raid seront créées en province et en outre-mer. Les effectifs de l'antigang seront eux doublés. L'objectif est que ces unités d'élite puissent faire face en cas de crise grave ou d'attaque d'envergure comme un attentat de masse. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, annonce également que les traditionnelles zones de compétences qui créent des frontières entre chaque groupe des forces de l'ordre seront suspendues dans pareille situation.

Le ministre a fait ses annonces dans le cadre de la présentation du nouveau "schéma d'intervention" qui vise à coordonner l'action des unités d'élite. Ce dispositif a été élaboré en s'appuyant sur les attentats qui ont ensanglanté la France en 2015. "L'heure n'est pas à la concurrence des forces, mais à l'unité. Face à des ennemis déterminés à nous frapper en provoquant le plus de dommages possibles (...), nous avons besoin de forces performantes (...) qui travaillent les unes avec les autres et qui poursuivent les mêmes objectifs", a déclaré Bernard Cazeneuve.

En cas d'attaque, Bernard Cazeneuve veut des interventions rapides

Le ministre de l'Intérieur veut que le groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) et les policiers de l'unité Recherche Assistance Intervention Dissuasion (Raid) puissent "intervenir sans délai" en faisant abstraction de l'habituel partage du territoire entre policiers et gendarmes. "En cas de tuerie de masse, c'est durant les premières minutes que les terroristes font le plus grand nombre de victimes", a rappelé Bernard Cazeneuve, avant d'ajouter : "Nous devons donc réagir le plus rapidement possible, comme nous devons constamment anticiper l'éventualité d'une telle attaque".

Les quatre nouvelles antennes du GIGN seront implantées à Nantes, Reims, Tours et Mayotte. Celles du Raid le seront à Toulouse, Montpellier et Nancy. Les effectifs de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la préfecture de police de Paris seront doublés. Ils comptent actuellement un peu plus de 100 hommes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/