8 min de lecture Paris orly

Homme abattu à Orly : revivez le déroulement des événements

MINUTE PAR MINUTE - L'aéroport d'Orly (Val-de-Marne) a été entièrement évacué après qu'un homme a été abattu dans le hall 1 de l'aérogare sud.

Des hommes du RAID déployés autour de l'aéroport d'Orly, le 18 mars 2017
Des hommes du RAID déployés autour de l'aéroport d'Orly, le 18 mars 2017 Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
et La rédaction numérique de RTL

Vers 8h30 samedi 18 mars, un homme a tenté de s'emparer de l'arme d'un militaire en faction pour l'opération Sentinelle. Il a réussi à prendre son arme, il s'est ensuite réfugié dans un commerce situé à quelques mètres, et a été abattu par les militaires, alors qu'il tenait une militaire par le cou. Des milliers de passagers ont été évacués de l'aéroport pour des mesures de sécurité. Après avoir opéré aux vérifications de base aux côtés du Raid, les démineurs n'ont pas trouvé d'explosifs sur lui. Il n'y a pas de voyageurs blessés.

La police a ensuite établi un lien entre cet événement à Orly et ce qui s'est passé à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), un peu plus tôt dans la matinée aux alentours de 6h50 du matin. L'homme avait blessé un policier avec un pistolet à grenaille lors d'un contrôle de police, qui a mal tourné. Il avait ensuite été repéré à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), où il a commis un "car-jacking".

>> Ce que l'on sait de l'attaque
>> Que sait-on du profil de l'homme abattu ?

Suivez l'évolution de la situation :

20h45 - À Garges-lès-Gonesse, les voisins de Ziyed Ben Belgacem décrivent un homme "mystérieux", "solitaire", voire "antipathique" au micro de notre reporter. "La dernière fois que je l’ai vu, c’était il y a à peu près trois jours. J’ai ouvert de l'ascenseur, il est sorti, il avait une tête de méchant, il était pas net, il m’a pas répondu...", se rappelle Hamid, un voisin, "j’étais persuadé qu’il allait faire quelque chose, mais de là à imaginer ça..."

>
Ziyed Ben Belgacem : un homme "mystérieux", "solitaire", voire "antipathique" Crédit Image : RTL | Crédit Média : Jean-Baptiste Bourgeon | Durée : | Date :

20h00 - En conférence de presse, le procureur de la République a apporté des informations supplémentaires sur l'identité et les intentions de Ziyed Ben Belgacem, un homme radicalisé qui, à l'aéroport d'Orly, a fait savoir qu'il voulait "mourir par Allah".

19h10 - Avant d'être abattu dans le Hall 1 d'Orly-Sud, l'assaillant a pris la route depuis Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). Pendant son parcours, il a refusé de se soumettre à un contrôle d'identité et ouvert le feu sur des policiers.

18h25 - Voici plus d'informations sur la mission Sentinelle, pour laquelle les militaires attaqués étaient en patrouille à Orly.

À lire aussi
Des passagers à l'aéroport d'Orly, le 8 avril 2015 paris orly
Orly : la compagne de l'homme arrêté armé d'un couteau placée en garde à vue

17h25 - Bernard Cazeneuve a fustigé samedi "l'outrance" des critiques de Marine Le Pen contre le gouvernement, qu'elle a qualifié de "dépassé, ahuri, tétanisé" après l'attaque de l'aéroport d'Orly, et l'a appelée à faire preuve de "dignité". Le Premier ministre a ajouté : "Le Front National, au lieu de se répandre en déclarations anxiogènes, aurait mieux fait de voter les lois antiterroristes présentées par ce gouvernement pour protéger les Français".

16h28 - Le procureur de la République de Paris s'exprimera ce soir à 19h30 lors d'une conférence de presse.

15h56 - Marine Le Pen a vivement dénoncé l'action du gouvernement après cette attaque. "Notre gouvernement est dépassé, ahuri, tétanisé, comme un lapin dans les phares d'une voiture", a-t-elle déclaré lors d'une réunion publique aux Arènes de Metz devant une salle presque pleine d'environ 2.500 personnes.

15h41 - Pour comprendre ce qui s'est passé ce matin à Orly, cliquez ici.

15h09 - Le trafic aérien a repris à son tour au terminal Sud, où l'attaque s'est produite, annonce la Direction générale de l'aviation civile. Cette réouverture intervient quelques heures après la reprise du trafic à Orly-Ouest, autre terminal de l'aéroport. "Il s'agit d'une reprise progressive", a toutefois précisé à l'AFP Eric Héraud, porte-parole de la DGAC.

14h50 - Une cellule d'accueil psychologique a été mise en place à proximité des terminaux. Un numéro vert a également été ouvert : 0.811.000.694.

14h40 - Le Terminal Sud devrait rouvrir vers 15h, annonce le groupe Aéroports de Paris.

13h37 - Une perquisition est en cours au domicile de l'homme abattu à l'aéroport d'Orly à Garges-lès-Gonesse. Il était actuellement sous contrôle judiciaire pour un vol à main armé, d'après une autre source proche de l'enquête.

13h30 - Sofiane Slim, un agent d'escale de la Royal Air Maroc de 30 ans, lui, a cru que "c'était soit un film soit un exercice d'entraînement". Il se trouvait au rez-de-chaussée quand ont retenti les coups de feu. "Ça a été la panique générale : les gens couraient de partout (...) Dans la cohue, j'ai essayé de rassurer un peu les gens. Pendant dix minutes, on a dû se débrouiller un peu seuls. Il n'y avait que quelques policiers autour de nous", raconte-t-il dans Le Figaro.

13h00 - L'aérogare ouest de l'aéroport d'Orly est rouverte, signalent les Aéroports de Paris. Celui d'Orly-Sud reste pour le moment fermé. 

Concernant Orly-Sud, "les arrivées vont pouvoir de nouveau se réaliser" mais pour les départs "on risque de devoir attendre quelques heures avant de rouvrir le terminal", a complété Augustin de Romanet sur Europe 1.

12h30 - François Hollande "salue le courage" des policiers et militaires face à un "individu particulièrement dangereux". 

"La vigilance sera maintenue à son plus haut niveau et une fois encore l'opération Sentinelle a fait la démonstration de son utilité en complément des forces de police et de gendarmerie", a poursuivi le chef de l'État, confirmant que "la section anti-terroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête".

12h28 - Le père et le frère de l'homme abattu à Orly ont été placés en garde à vue. 

12h22 - "Les passagers des 13 avions bloqués sur le tarmac à Orly commencent à débarquer", selon Augustin de Romanet, PDG d'Aéroports de Paris, interrogé sur BFMTV.

12h12 - 

L'homme abattu à l'aéroport d'Orly après avoir tenté de s'emparer de l'arme, un fusil d'assaut Famas, d'une militaire de Sentinelle, est un Français de 39 ans, connu pour des faits de droit commun, nous apprend l'AFP. Il serait fiché J au "Fichier des personnes recherchées (FPR). Son casier judiciaire comporte "neuf mentions" pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. "Détecté comme radicalisé", il avait fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative, qui "n'avait rien donné", a précisé une source policière.
11h50 -
Les témoignages se multiplient quelques heures après l'attaque de l'aéroport d'Orly. 
"J'ai entendu des éclats de voix, et j'ai vu des militaires qui tenaient en joue une personne", explique-t-il. 
Selon ce témoin, cité par l'AFP, "c'était un homme qui tenait en otage une militaire, il la tenait par le cou, et il menaçait les deux autres militaires avec le fusil de la femme" qu'il tentait d'arracher. "C'était sérieux", "alors on s'est éloigné et en descendant les escaliers, j'ai entendu des coups de feu". Avant de partir, le voyageur a eu le temps de remarquer un sac au milieu du hall, "on ne sait pas ce qu'il y avait dedans".

11h35 - Le terminal sud restera fermé au moins jusqu'à ce soir, le terminal ouest pourrait rouvrir dans les prochaines heures, selon Aéroports de Paris.

11h21 -
Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, prend la parole et détaille la progression de l'assaillant entre le contrôle d'identité, qui a mal tourné dans le Val-d'Oise, à l'attaque à l'aéroport d'Orly. "L'identité du forcené est connue des services de police et de renseignement", a assuré le ministre. L'assaillant d'Orly avait été "repéré quelques minutes plus tôt" à Vitry-sur-Seine "pour un car jacking".

11h18 - Alain Vidalies, secrétaire d'État en charge des Transports, est présent sur place.
11h11 -
On en sait plus sur les circonstances dans lesquelles s'est déroulée l'attaque à Orly samedi 18 mars. Le forcené se trouvait au premier étage de l'aérogare sud, non loin de la zone d'arrivée lorsque muni d'un couteau, il tente de molester une militaire de la force Sentinelle pour lui dérober son fusil mitrailleur. Les deux autres soldats tirent alors deux fois pour permettre à cette militaire de se dégager. Le forcené a été abattu sans faire de blessés.

11h02 - Les ministres de l'Intérieur et de la Défense, Bruno Le Roux et Jean-Yves Le Drian, sont arrivés à Orly.

10h53 - L'opération de déminage est terminée. Le ministère de l'Intérieur répète qu'aucun explosif a été retrouvé sur le corps de l'assaillant. "Le travail de ratissage du terminal se poursuit", a ajouté le porte-parole du ministre de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. Le trafic aérien reste totalement interrompu et les deux terminaux Sud et Ouest sont fermés. Le terminal Sud a été évacué.

10h40 - Les trois militaires de l'opération Sentinelle visés à Orly ont été pris en charge par les secours, selon des sources policières.

10h35 - Des sources policières confirment à l'AFP le lien entre le tir contre des policiers à Stains (Seine-Saint-Denis) lors d'un contrôle routier ce matin et l'attaque à l'aéroport d'Orly. 

10h32 - Selon le ministère de l'Intérieur, le corps de l'assaillant ne contient pas d'explosifs.

10h25 - Nicolas Dupont-Aignan, candidat à la présidentielle, indique être présent à l'aéroport d'Orly. Il devait être présent ce samedi après-midi à Toulouse pour une réunion publique.

10h14 - Près de 3.000 personnes ont été évacuées du terminal Sud et les passagers qui se trouvaient dans le terminal Ouest ont été confinées, indique le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henri Brandet.

10h12 - Certains vols à l'approche d'Orly ont été déroutés vers Roissy-Charles-de-Gaulle, au nord de Paris, d'après la préfecture du Val-de-Marne.

10h02 - Le trafic aérien est suspendu, annonce l'aviation civile. Les terminaux Sud et Ouest sont fermés. Il est déconseillé de circuler en voiture en direction de l'aéroport.

10h00 - Selon Le Parisien, "le métro Orlyval, qui relie les gares RER d'Antony (Hauts-de-Seine) et l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), est interrompu par mesure de sécurité. La reprise du trafic n'est pour l'instant pas prévue avant midi."
9h57 - Dans un communiqué, la compagnie EasyJet
 confirme que l’aéroport de Paris Orly est actuellement fermé suite à un incident survenu au terminal Sud." Comme toutes les compagnies opérant depuis et vers Paris Orly EasyJet prévoit aujourd’hui des perturbations et retards dans son programme de vol. EasyJet opère depuis le Terminal Ouest de Paris Orly. 46 vols EasyJet sont prévus ce jour au départ et à l’arrivée dont 11 ont déjà été opérés. "Nous recommandons à tous nos passagers volant depuis et vers Paris Orly aujourd’hui de vérifier le statut de leur vol sur notre page Flight Tracker."

9h53 - Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, se rend également sur les lieux.

9h45 - Le Raid est sur place. Des démineurs les accompagnent, pour s'assurer que l'homme n'est pas équipé d'explosifs.

9h30 - Un témoin contacté par l'AFP précise : "On faisait la queue pour l'enregistrement sur le vol en direction de Tel Aviv quand on a entendu trois ou quatre coups de feu à proximité", a indiqué à Franck Lecam, 54 ans, qui se trouvait samedi matin sur les lieux. "L'ensemble de l'aéroport a été évacué", a-t-il précisé confirmant le témoignage anonyme d'une employée de l'aéroport. "On est tous devant l'aéroport à environ 200 m du hall d'entrée. Il y a des policiers, des secours, des militaires partout qui courent dans tous les sens", a ajouté Franck Lecam.

9h18 - L'opération de police est en cours. La police nationale recommande d'éviter la zone.

8h30 - Un homme a été abattu par des militaires. Cet individu aurait tenté de s'emparer de l'arme de l'un des militaires de l'opération Sentinelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris orly Militaires Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants