2 min de lecture Transports

Accident en Haute-Garonne : "On ne connaît pas l'état réel de nos ponts", dit Hervé Maurey

INVITÉ RTL - Pour Hervé Maurey, président de la mission d'information sur la sécurité des ponts, l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn aurait pu être évité.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
"On ne connaît pas l'état réel de nos ponts", dit Hervé Maurey sur RTL Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Esther Serrajordia

Un pont suspendu s'est effondré ce lundi 18 novembre au matin, à Mirepoix-sur-Tarn, en Haute-Garonne. Une jeune fille de 15 ans, qui était en voiture avec sa mère, est décédée. Quatre personnes ont été secourues mais on ne connaît pas encore le nombre de personnes disparues. Selon le procureur, le pont avait fait l'objet d'un "suivi correct" et ne présentait "aucun problème de structure" lors de sa dernière inspection "détaillée en 2017" par le Conseil départemental. Il ne bénéficiait donc pas d'une surveillance particulière. 

Hervé Maurey, président de la mission d'information sur la sécurité des ponts, était l'invité de RTL midi. Il affirme avoir donné l'alerte il y a quelques mois, au travers d'une étude : un pont sur dix est en mauvais état, soit 25.000 ponts. "Le rapport que nous avons présenté au gouvernement  s'intitule 'Sécurité des ponts : éviter un drame'. Et malheureusement on est dans ce qui s'est passé. Ce drame montre ce que nous disions : on ne connaît pas l'état réel de nos ponts d'autant plus qu'on nous indique que le pont n'était pas répertorié comme présentant un état de dangerosité... Mais il s'est quand même effondré et il y a eu un mort", dit-il. 

Selon Hervé Maurey, il faut mettre en place "un véritable Plan Marshall qui permette d'aider les autorités et les collectivités à pouvoir faire en sorte qu'il n'y ait pas d'autres drames". 

Les GPS mis en cause

Autre gros problème, pour le sénateur : "Un pont n'est pas construit pour l'éternité mais pour 70 ans, 100 ans maximum en fonction de son usage et de sa structure". Or, le pont de Mirepoix-sur-Tarn "n'est pas loin de la centaine d'années".  "Il faut une vigilance sur l'ensemble des ponts avec des contrôles réguliers, sérieux avec une remise à niveau", déclare-t-il.

À lire aussi
La préfecture du Rhône à Lyon (illustration). transports
Grève : SNCF et TCL, les prévisions de trafic à Lyon pour le 11 décembre

Enfin, Hervé Maurey souligne le rôle conséquent qu'ont les GPS dans le trafic des ponts. "L'usage des GPS amène des véhicules en nombre plus importants que ce qui était prévu sur certains ponts, notamment des véhicules lourds, comme ça a été le cas dans ce drame". Il faudrait donc "travailler pour que les GPS soient plus sélectifs, ou en tout cas informatifs".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Haute-Garonne Poids lourds
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants